Non classé Terres Lointaines

Je demande un devis

L’Idaho avec Littlebig Road

Morning-view-of-Boise-Idaho-c-Charles-Knowles-flickr

 

A moins de faire partie de la confrérie mondiale des goûteurs de patate, vous ne viendrez pas en Idaho pour tester les pommes de terre locales. Pourtant, comme vous le constaterez sur les plaques d’immatriculation des gros 4×4 que vous croiserez au détour d’un champ ou d’une forêt, l’Idaho est le pays des « Great Potatoes ». Et oui, certains états américains peuvent s’enorgueillir d’être le « Golden State », ou le « Big Sky Country »… d’autres préfèrent la jouer rural.

 

Rocky-Mountain-National-Park-c-Steven-Bratman-flickrL’Idaho n’est donc pas peu fière de sa terre et de son passé (et présent) d’état agricole (surtout au sud).Et pourtant, on ne peut pas dire que le relief de l’Idaho ressemble à celui de la Beauce ! La frontière avec le Montana, à l’est, suit notamment la Bitteroot Range, longue chaînes de montagnes faisant partie des Rocky Mountains, vaste système montagneux offrant parmi les plus beaux panoramas du continent nord américain et s’étendant de la Colombie-Britannique au nord jusqu’au Nouveau-Mexique au sud.

 

Voilà, le décor est planté : des montagnes, quelques curiosités géologiques, des forêts à perte de vue, mais aussi des champs et des pommes de terre…

Idaho,-États-Unis-c-Loren-Kerns-flickr

 

Commençons donc la visite par le plus étroit, pour ensuite élargir notre visite de l’état.

Nous sommes à proximité du Canada, là ou l’Idaho ne peut revendiquer que quelques dizaines de miles de frontière, alors que son voisin Montana s’étend d’ouest en est sur plus de 600 miles.

 

 

Et ceux qui connaissent le Canada, ses reliefs et ses lacs à perte de vue, ne seront pas dépaysés : les Priest Lake et Pend Oreille Lake donnent un bon aperçu de ce que l’Idaho a de plus beau. Point de ville digne de ce nom, seule Sandpoint sur les rives du dernier lac cité semble offrir quelque refuge si vous cherchez une boutique ou un peu d’agitation « urbaine ».

Et encore…Il faudra pour trouver une « vraie » ville aller plus au sud, là où l’Idaho commence à s’élargir, à Coeur d’Alene. Ne tentez pas de prononcer le nom de la ville si vous n’avez jamais entendu la prononciation locale : personne ne vous comprendra…

Boise-Train-Depot-and-Engine-c-Charles-Knowles-flickrLa ville est construite sur la rive Nord du lac qui porte son nom et dont les riverains affirment que c’est l’un des plus beaux du pays… tout simplement. Allez faire un tour sur le port de plaisance et admirez au loin les golfs qui parsèment les collines autour du lac : vous le comprendrez, Coeur d’Alene est un lieu de villégiature apprécié pour gens aisés.

Si vous partez vers l’est sur l’interstate 90, vous passerez par Wallace, au coeur de la Silver Valley.

 

La cité s’est proclamée (à juste titre ?) capitale mondiale de l’argent.

Fall-refelctions-in-Silver-Lake-near-the-Ansel-Adams-Wilderness-c-Frank-Kovalchek-flickr

 

La visite guidée de la Sierra Silver Mine sera pour vous l’occasion de tout savoir sur les techniques d’extraction et sur la vie des mineurs.

Mais n’espérez pas trop sortir de là plus riches que vous n’étiez en y entrant.
Mais revenons à l’ouest de l’état, au sud de Coeur d’Alene. Plusieurs éléments sont dignes d’attention, aux alentours de Lewiston.

 

A l’est de la ville se situe la Nez Percé Indian Reservation qui accueille un parc historique du même nom. L’histoire de cette tribu indienne emmenée par Chief Joseph en dit long sur les tensions entre la cavalerie américaine et les indiens à la fin du 19ème siècle.

D’autre part, la région fut un lieu de passage de l’expédition de Lewis et Clark, qui, à partir de 1804, entreprirent un long périple pour rallier le Pacifique depuis St. Louis dans le Missouri afin de découvrir les terres inconnues de l’ouest.
Par ailleurs, vous rencontrerez ici pour la première fois la Snake River, qui offre à l’Idaho quelques monuments de panoramas : canyons, rapides, chutes, barrages, lacs… On citera par exempe le Hell’s Canyon au sud de Lewiston, tout simplement plus profond que le Grand Canyon.

Perrine-Bridge-spanning-the-Snake-River-at-Twin-Falls,-Idaho-c-Frank-Kovalchek-flickr

 

Profitons-en pour remonter le cours de la Snake River, et pour passer par Boise, capitale de l’état, traversée par la rivière du même nom, un confluent de la Snake River qui passe un peu au sud.

Peu importe, l’intérêt de Boise ne réside pas dans sa rivière mais dans l’animation culturelle et commerciale du quartier historique, qui regorge de bars et restaurants sympas.

 

Boise est aussi connue pour accueillir la plus grande communauté Basque à l’extérieur de l’Europe. Il est possible de recueillir plus d’informations sur les raisons de cette implantation au Basque Museum & Cultural Center.

Bruneau-Sand-Dune-and-rippled-sand-sunset-c-Charles-Knowles-flickrPoursuivons ensuite notre remontée et traversons les Bruneau Dunes et le Canyon du même nom, au sud de l’interstate 84 au niveau de Mountain Home, les villes de Twin Falls dont les principales attractions sont les Shoshone Falls et les Twin Falls, très impressionantes, Pocatello, ville ferroviare et universitaire, et enfin Idaho Falls qui tient son nom… de ses chutes, et qui jouit d’un étonnant dynamisme culturel et commercial.

Vous pouvez poursuivre, mais sortirez alors rapidement d’Idaho pour entrer au Montana (au nord) ou au Wyoming (à l’est).

C’est très beau… mais nous n’en avons pas fini avec l’Idaho.
Fourth-of-July-Lake,-White-Cloud-Peaks-c-Roy-Luck-flickr

Nous citerons donc toute la région centrale autour des White Cloud Peaks et de la Sawtooth National Recreational Area, immense terrain de jeu.

Jeux de neige l’hiver avec la station de ski de Sun Valley, aussi connue aux Etats-Unis que Courchevel en France, jeux outdoor l’été avec sa voisine Ketchum et les montagnes plus au nord.

 

Craters-of-the-Moon-National-Monument---Idaho-c-Doug-Kerr-flickr

 

Enfin, entre Idaho Falls et la région précédemment citée, faites un stop à partir de l’US 20/26/93 au Craters of the Moon, témoins du passé volcanique explosif et tumultueux de la région.
Vous avez tout vu ou presque, alors ne quittez quand même pas l’état sans goûter aux famous potatoes. Ce serait comme aller en Californie sans goûter au rêve américain…

 

 

Logo LBR 2009

 Littlebig Road, leader européen dans la conception et l’édition de guides de voyages personnalisés, réalise depuis 15 ans le support papier de votre voyage. Chaque guide est totalement conçu sur mesure et imprimé à l’unité, en fonction du programme de chaque voyageur. Littlebig Road accompagne vos rêves, avant, pendant et après votre voyage.

Consultez nos voyages aux USA !