En savoir plus Terres Lointaines

Les petits plus qui rendront votre voyage inoubliable : des infos, de l’histoire, de la gastronomie, des activités ! Une multitude d’infos rien que pour vous !
Je demande un devis

L’Utah avec Littlebig Road

 

Monument-Valley,-Utah-c-Pedro-Szekely-flickr

 

Qui n’a jamais rêvé d’une longue chevauchée, éperons aux bottes et stetson sur la tête, le long des majestueux canyons rouges et ocres ? « This is the place », vous pénétrez dans le cœur de pierre de l’Amérique, une terre ou la nature est seule maître. Ah ! l’Utah… des paysages aux mille couleurs, des grands espaces naturels dignes des plus célèbres westerns…

Voici le 45ème état de l’Union, un territoire dont le nom est issu d’une tribu amérindienne : les Utes. Un espace qui fut longtemps la terre promise des mormons persécutés et qui, aujourd’hui, représente un havre de quiétude prisé des amoureux des grands espaces. Le sud de l’état n’est que légende, immensité et couleurs.

Bryce-Canyon-National-Park-c--Bud

 

Bryce Canyon est un fort bel exemple de l’œuvre de mère nature. Tel un amphithéâtre de dentelles de pierre, vous allez assister à un spectacle que vous n’oublierez sans doute jamais ! Vaste cirque de roches sédimentaires que colorent les oxydes de fer et de manganèse, ce site a été érigé en parc national dès 1928. C’est le soir, au coucher du soleil, qu’il faut découvrir Bryce Canyon depuis Sunset Point.

 

 

Le soleil rasant colore les milliers d’aiguilles rocheuses de couleurs chaudes qui vont du rouge au jaune en passant par toutes sortes de bruns et de roses. Les reflets donnent alors parfois l’impression qu’elles sont transparentes. Le matin, vous irez plutôt admirer le point de vue depuis Sunrise Point qu’il vous faudra gagner avant que le soleil n’apparaisse sur l’horizon et crée alors la vision féerique d’un premier matin du monde sur ce paysage de rêve.La toile s’étire sur près de 25 km de longueur. Au spectacle de cette oeuvre magnifique, la neige qui s’accroche au sommet des aiguilles jusque tard dans la saison printanière ajoute parfois une note féerique.

Zion-National-Park-c-Wolfgang-Staudt-flickr

 

Continuons par Zion, dans lequel on entre par trois routes. Dans sa partie septentrionale, depuis l’interstate 15 d’où la Kolob Canyon Road dessert Kolob Canyon View et les rares sentiers qui sillonnent cette région sauvage. La zone centrale et le camping de Lava Point sont desservis par la Kolob Terrace Road uniquement ouverte à la saison estivale. La partie sud du parc est accessible par la route 9 depuis Virgin à l’Ouest ou depuis Mt Carmel Jct à l’Est.

 

 

Zion-Morning-c-Devang-Mundhra-flickr

Dans ce dernier cas, tout de suite après East Entrance où vous aurez acquitté votre droit d’entrée comme dans tout parc national aux USA, vous traverserez Checkerboard Mesa, une zone d’immenses dalles plates et striées de profondes entailles créées par le ruissellement et le gel et où pousse l’ancolie jaune. Un tunnel de 1,7 km permet d’accéder à l’entrée sud qui se trouve sur le cours de la North Fork Virgin River que longe sur 13 km vers l’amont la Zion Scenic Canyon Drive.
Utah-State-Route-12-c-Wolfgang-Staudt-flickr

Ce parc recouvre un immense plateau sur lequel s’étage un gigantesque escalier de falaises formées de roches sédimentaires de toutes couleurs qui descendent en marches géantes vers la dépression du lac Powell. La zone se divise en trois grandes régions. A l’Ouest, le Grand Staircase proprement dit, au centre, le plateau de Kaiparowits, à l’Est, enfin, les Escalante Canyons, le tout bordé au Sud par la route US 89 qui relie Page à Kanab et, au Nord, par la route 12 entre Boulder et Bryce Canyon.

 

Deux routes secondaires partent de la route 12 vers le Sud depuis Canonville vers Cottonwood Creek et depuis Escalante vers le plateau central. Une troisième partant de Boulder dessert la région des canyons à l’Est. Il est bon, avant de s’y aventurer, de se renseigner sur leur viabilité afin d’éviter de se trouver en face d’un radier infranchissable.
Lake-Powell-c-Ken-Hircock-flickr

Le site a été classé parc national en 1996. C’est un paradis pour randonneurs chevronnés. Si vous en êtes, n’hésitez pas à partir à l’aventure, elle vous laissera des souvenirs impérissables.
Vous atteindrez ensuite les eaux pures et lumineuses de l’artificiel Lake Powell, où d’autres parcs naturels à couper le souffle vous attendent.

 

Celle-ci dessert un amphithéâtre naturel, le temple de Sinawava, où se trouve le parking d’où part le sentier qui permet d’accéder aux Narrows. Le long de ces « étroits » bien nommés, des falaises de grès rouge de 5 à 600 mètres enserrent un défilé mesurant parfois moins de dix mètres de large au fond duquel le soleil ne pénètre que quelques instants dans la journée.
Prenez ensuite la direction de l’est et longez le Grand Staircase Escalante National Monument.

Capitol-Reef-National-Park-c-Wolfgang-Staudt-flickr

 

Plus au nord, c’est le long d’un plissement rocheux, le Waterpocket Fold, qui s’étire sur 160 km du nord au sud que se situe Capitol Reef National Park. Moins fréquenté, il figure tout de même parmi les immanquables ! En effet, le parc est témoin d’une longue histoire tumultueuse. Au cœur d’une région géologique tourmentée, monolithes et aiguilles dénudées se dressent vers les hauteurs dans un tourbillon de couleurs.
Un peu plus à l’est, vous rencontrerez le plus sauvage de tous les grands parcs de l’ouest américain : Canyonlands National Park. Apprêtez-vous à découvrir un parc où triomphe la démesure. Prenez dès maintenant rendez-vous avec des paysages découverts, des horizons immenses, des couleurs aussi vives que variées, des rochers titanesques.

 

Après l’avoir visité, Edouard Abbey évoquait « …the splendor of the landscape, the perfection of the silence… ». Vous êtes loin des foules de Grand Canyon et l’immensité s’offre à vous seul. Vous êtes au bout du bout du monde. Profitez de cette sensation rare car les parcs nationaux d’Utah sont très prisés.

 

On-the-way-to-Moab,-Utah-c-Anthony-Quintano-flickr

 

Celui des Arches est bien moins calme et accueille un plus grand nombre de visiteurs. Situé au nord de Moab (la « mecque » des activités « outdoor ») et aux abords de la ville, Arches National Park contient de multiples formations rocheuses d’une extraordinaire architecture et, bien entendu, de très nombreuses arches naturelles, d’où son nom.

 

Turret-arch-as-seen-through-the-North-Window,-Arches-National-Park,-Moab-c-Gautam-Dogra-flickr

 

Des fleurs sauvages et de nombreux pieds de genévrier poussent dans les anfractuosités du grès rouge d’Entrada qui forme la structure de la roche. Vous découvrirez Landscape Arch, la plus grande arche naturelle au monde dont vous avez pu admirer le fragile élan dans toutes les revues qui vous vantent les beautés de l’Ouest.

 

 

Prenez le temps de folâtrer dans le dédale de Fiery Furnace et gardez quelques forces pour emprunter à pieds le parcours de dalles ascendantes qui vous mèneront depuis Wolfe Ranch vers la cerise sur le gâteau, le diamant du parc, Delicate Arch, fragile fenêtre ouverte en plein ciel sur des horizons de plateaux tourmentés, d’escaliers de géants et de sommets enneigés.
Enfin, terminez votre découverte des parcs nationaux dans le sud de l’Utah avec Monument Valley National Park. Le plus connu des sites de l’ouest américain a servi de cadre à de nombreux westerns tournés par John Ford : la chevauchée fantastique, le massacre de Fort Appache, la charge héroïque.

D’immenses monolithes de grès rouge de près de 300 mètres de hauteur sont plantés dans la plaine comme autant d’animaux préhistoriques défiant l’éternité : Elephant Butte, Merrick Butte, Camel Butte, the Mittens, Sentinel Mesa, the Thumb, the King on his Throne, les Trois Soeurs. A visiter le matin tôt ou au coucher du soleil pour bénéficier du spectacle que donnent les immenses ombres projetées.
Berceau de somptueuses draperies de grès enflammés, de colosses de monolithes, de ponts naturels à la finesse remarquable, le territoire tout entier recèle de formidables trésors naturels…

Union-Pacific-Depot-in-Salt-Lake-City,-Utah-c-vxla-flickrNéanmoins l’Utah, est également fièrement représenté par une ville : Salt Lake City. Adossée aux montagnes, la ville contemple le Grand Lac Salé.La capitale a été créée le 24 juillet 1847 par Brigham Young, successeur de Joseph Smith, le fondateur de l’Eglise de Jésus Christ des Saints des derniers jours, autrement dit des Mormons.

Arrivé face au lac à la tête d’une petite colonne de 143 hommes, Brigham Young prononce la phrase : « this is the place » que personne ne discute.

Depuis ce temps, l’influence des Mormons apparaît partout en ville et particulièrement dans Historic Temple Square où vous verrez l’extérieur du Salt Lake Temple et pourrez aller écouter un concert d’orgue au Tabernacle à moins que vous ne lui préfériez la prestation du Chœur Mormon dont la réputation a fait le tour de la planète.

Vie culturelle active, environnement exceptionnel, vous allez faire connaissance avec celle qui, en 2002, accueillit les premiers Jeux Olympiques d’hiver du troisième millénaire. Un Utah d’Amérique vraiment exceptionnel…

 

 

 

Logo LBR 2009

Littlebig Road, leader européen dans la conception et l’édition de guides de voyages personnalisés, réalise depuis 15 ans le support papier de votre voyage. Chaque guide est totalement conçu sur mesure et imprimé à l’unité, en fonction du programme de chaque voyageur. Littlebig Road accompagne vos rêves, avant, pendant et après votre voyage.

Consultez nos voyages aux USA !