En savoir plus Terres Lointaines

Les petits plus qui rendront votre voyage inoubliable : des infos, de l’histoire, de la gastronomie, des activités ! Une multitude d’infos rien que pour vous !
Je demande un devis

La Louisiane avec Littlebig Road

Preservation Hall Jazz Band

 

Louisiane. Ce nom ne sonne-t-il pas comme une douce mélodie… ? Comme ces lieux qui tiennent une place toute particulière dans le coeur d’un français et auxquels on pense avec un peu de nostalgie, avec une certaine fierté aussi… Fières d’avoir découvert, un jour, une terre aussi belle et étonnante que l’on nomma Louisiane. Quelle petite fille ne s’est prise à rêver qu’elle était Scarlett O’hara dans Autant en emporte le vent, vivant au coeur d’un climat humide et chaud, au milieu de vastes plantations de coton et de canne à sucre dans une immense demeure flanquée d’imposantes et majestueuses colonnes ?

 

Preservation Hall Bass Drum

 

Mais la Louisiane, ça n’est pas que cela. Parler de l’état sans évoquer la musique serait comme décrire New York sans parler de l’Empire State Building. Nous le savons tous, la Louisiane vit naître le Jazz et garde encore et toujours, notamment à la Nouvelle-Orléans, l’ambiance enivrante des nuits chaudes où la mélodie des cuivres se mêle à celle des rythmes africains. L’accueil y est si chaleureux qu’il est possible de s’y sentir chez soi.

 

Mais commençons par une petite leçon d’histoire qui vous permettra d’appréhender au mieux cet état du sud. C’est au 17ème siècle qu’un explorateur français, René Robert Cavelier de La Salle, découvre à l’embouchure du Mississippi ce qu’il appellera la Louisiane. Les colonisateurs français qui vinrent ensuite fondèrent plusieurs villes, notamment Bâton Rouge et la Nouvelle- Orléans.

Les français furent rejoints par les Acadiens qui devinrent par la suite les Cajuns, chassés du Canada par les Anglais. Le mélange de plusieurs peuples, suite au triste épisode de l’esclavagisme (créoles,esclaves noirs, indiens, colons…), produisit un formidable brassage de cultures et de couleurs qui est encore présent de nos jours.

 

cypress trees in Harrell bayou

 

Mais pour saisir l’essence même de la Louisiane, il faut en connaître les origines et plus particulièrement celles des cajuns. Ce peuple sans véritable identité propre était en fait, à l’origine, des familles françaises envoyées par Richelieu pour coloniser l’Acadie (Nouvelle-Écosse actuelle, Nouveau-Brunswick et une partie du Maine). Ils en furent chassés par les Anglais et certains réfugiés se retrouvèrent en Louisiane.

 

Ils trouvèrent refuge dans les bayous, paysages confondant marécages habités par les alligators et terres trempées, typiques de la Louisiane. Ces terres, quelques peu hostiles, méritent un détour lors de votre passage en Louisiane.

Bienvenue en pays Cajun donc, dont Lafayette est la capitale (avec le village de St Martinville plus au sud). Nos « cousins » cajuns sauront vous faire découvrir leur cuisine renommée à base de cuisses de grenouilles et d’écrevisses, au son des accords de violon, de guitare et d’accordéon diatonique, sans clavier. Vous l’aurez compris, les Cajuns aiment manger et danser. S’il est un lieu à visiter pour comprendre le mode de vie des Cajuns, c’est bien l’Acadian Village. Le site reconstitue grâce à une dizaine de maisons authentiques en bois un village cajun tel qu’ils étaient au début du siècle.

Si vous êtes féru d’histoire, vous apprécierez la petite bourgade de Natchitoches. Demandez votre chemin en prononçant « nacotèche »… Les passants vous comprendront alors, et une autre prononciation risquerait de déclencher des regards interrogateurs, étonnés, voire des fous rire !

Longtemps quelque peu endormie au milieu des plaines agricoles et autres sites pétroliers du Nord de la Louisiane, la ville s’est achetée une nouvelle image, grâce notamment à un film tourné à la fin des années 80 (Steel Magnolias) dont l’héroïne n’est autre que Julia Roberts, et qui rencontra un vif succès.

 

 Creole Queen boat

 

Dès lors, les boutiques luxueuses s’installèrent sur Front Street et le tourisme se développa. Mais l’histoire reste l’attrait principal de Natchitoches. Construite en 1714 par les français, elle est en effet la plus vieille ville de Louisiane, ce qui lui vaut le surnom de Nouvelle Orléans du Nord. Ainsi, vous rencontrerez lors de vos balades de jolis parcs, de belles demeures, la fraîcheur de plusieurs bras de rivière ou encore l’ambiance agréable du magnifique quartier historique.

 

Vous passerez probablement par la ville de Bâton Rouge, capitale de la Louisiane. Même si la cité n’offre pas autant d’animation que les autres villes, elle est le départ de la route des plantations qui est, elle, incontournable !
Promenons-nous justement, non pas dans les bois, mais sur la route des plantations… Vous ouvrirez de grands yeux en voyant les magnifiques demeures qui bordent le fleuve et les champs de coton et de canne à sucre qui les entourent.

 

USA-Louisiane- Oak Alley Plantation-c-wbirt1 - Flickr

L’une des plus célèbres, Oak Alley Plantation (que l’on surnomme « la reine des plantations ») fait certainement partie des plus connues grâce à son allée de 28 chênes tricentenaires dont les branches s’enlacent comme pour former une ombrelle naturelle au dessus de votre tête.Construite en 1839, elle compte également 28 colonnes qui entourent la superbe bâtisse à la façade rose.

 

 

 

Des scènes du film « Entretien avec un vampire » avec Brad Pitt et Tom Cruise y furent tournées. Vous pourrez visiter nombre d’autres plantations et notamment Laura Plantation pour son histoire ou encore la Tezcuco Plantation pour ses musées et ses dépendances.

Après une journée consacrée à la promenade, pourquoi ne pas aller danser et s’amuser à la Nouvelle-Orléans ? Le berceau du jazz est une cité très animée, puisqu’à l’instar de Las Vegas, la nuit est dédiée à l’animation. Mais ici, ce n’est pas le jeu qui déchaîne les foules. L’envoûtement vient de la musique. Saxophoniste solitaire ou jazz band, les notes de musique planent sur la ville.

 

USA-Louisiane- French Quarter-c-Kimberly Vardeman - Flickr

Le lieu incontournable, surtout pour un français, est le « Vieux Carré ». Bien qu’il porte le nom de French Quarter, l’influence architecturale est espagnole. C’est à cette occasion que vous pourrez entrer dans l’une des nombreuses boîtes de jazz de Bourbon Street. On trouve également d’autres lieux moins touristiques et au jazz parfois plus pur dans les rues moins réputées du Vieux Carré.Laissez-vous bercer jusqu’à trouver l’air qui vous fera chavirer, et passez à Jackson Square où se situe l’âme du Vieux Carré.

 

Les sens sont en émoi dans ce quartier : si les oreilles profitent de douces notes de musique, les yeux jouissent du spectacle des nombreuses façades dévoilant un charme issu d’un autre temps.

Le Vieux Carré grouille également de musées, dont certains sont franchement étonnants, comme le Vaudou Museum. Lancé par les esclaves noirs contre la méchanceté des « maîtres », le vaudou était un moyen de défense et de vengeance. Vous trouverez un bric-à-brac d’objets insolites (crânes, poupées…) et pourrez vous procurer des grisgris ou autres potions secrètes…

Bienvenue dans cet état d’exception, riche en couleurs, en saveurs et en émotions !

Logo LBR 2009

Littlebig Road, leader européen dans la conception et l’édition de guides de voyages personnalisés, réalise depuis 15 ans le support papier de votre voyage. Chaque guide est totalement conçu sur mesure et imprimé à l’unité, en fonction du programme de chaque voyageur. Littlebig Road accompagne vos rêves, avant, pendant et après votre voyage.