En savoir plus Terres Lointaines

Les petits plus qui rendront votre voyage inoubliable : des infos, de l’histoire, de la gastronomie, des activités ! Une multitude d’infos rien que pour vous !
Je demande un devis

Le Nouveau Mexique avec Littlebig Road

Taos-Pueblo,-New-Mexico-c-Phillip-Capper-flickr

 

Creuset où se mêlent des populations d’origines indienne, hispanique et européenne de tous horizons, le Nouveau Mexique est un état sans frontières naturelles, avec des limites dessinées artificiellement au cordeau selon un carré de 500 kilomètres de côté.

Rio-Grande-Gorge---Taos,-New-Mexico-c-LASZLO-ILYES-flickr

 

Deux axes routiers principaux se croisent en son centre à Albuquerque, l’interstate 25 qui vient du Montana et rejoint la frontière mexicaine à El Paso au Texas et l’interstate 40 qui relie la côte atlantique à Los Angeles.

La vallée du Rio Grande qui descend du nord au sud coupe l’état en deux parties est et ouest sensiblement égales.

 

rio-grand-zephyr-c-Bruce-Fingerhood-flickr

Au sud s’élèvent les premiers chaînons des Rocheuses qui se poursuivent jusqu’au nord du Canada et représentent une barrière naturelle entre les grandes plaines centrales des Etats Unis et les zones désertiques du grand ouest.

Taos-1936-vintage-postcard-strip-c-miheco-flickrLes altitudes varient de moins de 1000 mètres dans les plaines du sud et le long du Rio Grande jusqu’à plus de 4000 mètres au Wheeler Peak qui culmine dans la chaîne des Sangre de Cristo, non loin de Taos.

 

 

Vous trouverez au Nouveau Mexique tous les types de paysages, du désert couvert de cactus sonora aux forêts d’altitude plantées de pins bentham, de la vallée fertile aux mesas arides, des canyons sauvages aux sommets enneigés.
Sangre-de-Cristo-Mountains,-north-central-New-Mexico,-as-seen-from-US-Route-64-c-Nicholas-A.-Tonelli-flickr

 

 

C’est simple à dessiner, beaucoup plus complexe à décrire tant sont imbriquées les différentes cultures qui concourent à ce qu’est devenu cette région. Qu’il nous suffise de nous souvenir que le Nouveau Mexique était habité par les Mogollons et les Pueblos dix mille ans avant notre ère pour considérer avec respect tout ce qui concerne l’histoire des populations qui y vivaient.

 

First-Trading-Post,-Santa-Fe,-NM-7-29-13zt-c-Don-Graham-flickrLes premiers colons espagnols s’y installèrent dès 1540 sous l’autorité de Francisco Vasquez de Coronado et Santa Fe devint même pour un temps la capitale des territoires espagnols d’Amérique au nord du Rio Grande.

Et, au début du XIXème siècle, avec l’ouverture de la piste de Santa Fe qui devint l’un des rares lieux de passage obligé pour les immigrants en partance pour le Far West, l’état prit son essor avant d’être rétrocédé à l’Union à la suite de la guerre américano-mexicaine en 1848.

 

Gallup-New-Mexico-c-Wolfgang-Staudt-flickr

 

L’arrivée du chemin de fer qui conditionnait les relations avec l’est lointain marque, en 1870,le début du développement et l’entrée dans une aire nouvelle. Aux cultures anciennes se superpose aujourd’hui ce que l’Amérique a de plus moderne avec, par exemple, le site de Los Alamos et son centre de recherche dans le domaine de l’atome.

 

 

Ici, bien évidemment, vous sentirez partout cette influence latino américaine, dans l’architecture en adobe des constructions classiques, dans les églises construites par les missionnaires franciscains qui ne demandaient pas l’avis des autochtones pour sauver leur âme avant de la laisser rejoindre prématurément les prairies du grand sachem, dans l’artisanat exposé sur les étals des marchés locaux, dans la couleur des tissus et des vêtements, dans l’usage de l’espagnol parfois métissé de zuni, de keres ou de tanoan comme première langue par des franges importantes de la population.

Taos-Pueblo,-New-Mexico,-USA,-1996-c-Phillip-Capper-flikr

 

Si les dieux sont avec vous, vous assisterez à quelque fête traditionnelle dans l’un ou l’autre des nombreux pueblos répartis à travers l’état et prendrez alors toute la mesure du dynamisme qui habite leur population accueillante. Et, bien au-delà d’un folklore pour touristes, vous constaterez que c’est toute la mythologie d’un peuple bien vivant qui se revit dans les danses traditionnelles en costume.

 

 

Les réserves indiennes sont multiples dans l’état, la plus importante étant bien entendu la réserve Navajo qui s’étend loin vers l’ouest au-delà de la frontière de l’Arizona, jusque vers le Grand Canyon. Chacune d’elles s’autogère pour ce qui concerne l’éducation, la police interne, la commercialisation des produits de la terre.

Acoma-Pueblo-c-Larry-Lamsa-flickrA Acoma Pueblo, dans la Cité du Ciel, ou encore au vieux pueblo de Taos, vous trouverez des indiens qui vivent volontairement dans leur vieille cité en adobe sans électricité ni eau courante. Mais, s’ils vous ont acceptés, ils vous offriront vraisemblablement une miche de pain chaud cuite au feu de bois qui vous fera oublier jusqu’au goût de la baguette.

Et vous trouverez à Gallup des boutiquiers qui vous vendront de très beaux bijoux en argent massif que les femmes indiennes ont certainement portés avant vous.

Oh, non, ce n’est pas du toc…

Santa-Fe,-New-Mexico-c-Betsy-Weber-flickrBon, mais à part ça, il y a quelque chose à voir ? Et comment… ! Santa Fe, d’abord, à tout seigneur tout honneur, c’est la capitale. Il ne s’agit pas d’une mégapole mais d’une petite bourgade de province construite autour de sa plaza, entre le palais du gouverneur et la cathédrale, comme il se doit.

Albuquerque, la grande ville construite autour d’une petite place ombragée et de son kiosque à musique rococo d’où vous pourrez peut-être admirer les évolutions des montgolfières qui ont trouvé dans la région un terrain d’essai idéal.

 

L’ingrate a oublié le temps où seule la route 66 la desservait.

gallup-rock-c-Trish-Herrera-flickr

 

Gallup et Farmington, si proches de l’immense réserve Navajo qu’on croit voir à chaque coin de rue se profiler l’ombre du lieutenant Joe Leaphorn, le héros des romans de Tony Hillerman  (Coyote attend, femme qui écoute, Dieu qui parle, là où dansent les morts,…) en train de résoudre l’énigme du cadavre du clair de lune dans les monts Chuska et les mystères du shaman de Shiprock.

 

Taos et sa communauté pueblo qui entretient la tradition avec orgueil au centre d’une magnifique région montagneuse dont vous ferez le tour en empruntant une route au nom évocateur de « enchanted circle ».

 

Chaco-Culture-National-Historical-Park-c-John-Fowler-flickr

 

Mais aussi Akoma, les ruines de Chaco qui fut le centre d’une immense communauté anasazi, Laguna, Pojoaque, San Idelfonso, Tesuque et tant d’autres pueblos qui vivent encore, longtemps après que les quelques ghosts towns de la région se soient endormies pour toujours.

 

 

Alien-Zone-Alien-Hq-Roswell-c-Phil-Campbell-flickr

Loin vers le sud, au pied des Guadalupe Mountains, vous irez visiter les immenses cavernes de Carlsbad d’où s’échappe chaque soir un nuage de chauves souris et lorsque, fatigués par vos pérégrinations dans King’s Palace, Queen’s Chamber, Papoose Room ou Big Chamber, vous ressortirez à la lumière, levez le yeux au ciel, peut-être apercevrez-vous un OVNI puisque, aux dires des habitants de Roswell, les petits hommes verts fréquentent la région depuis 1947 comme l’avait fait avant eux Billy the Kid qui en était originaire.
Non, le Nouveau Mexique n’a pas fini de vous étonner.

 

Logo LBR 2009

 Littlebig Road, leader européen dans la conception et l’édition de guides de voyages personnalisés, réalise depuis 15 ans le support papier de votre voyage. Chaque guide est totalement conçu sur mesure et imprimé à l’unité, en fonction du programme de chaque voyageur. Littlebig Road accompagne vos rêves, avant, pendant et après votre voyage.

 

Consultez nos voyages aux USA !