En savoir plus Terres Lointaines

Les petits plus qui rendront votre voyage inoubliable : des infos, de l’histoire, de la gastronomie, des activités ! Une multitude d’infos rien que pour vous !
Je demande un devis

New York avec Littlebig Road

West Side Story on Broadway

 

On l’appelle « la Grosse Pomme » (BigApple), la « Ville-debout », la « Villeverticale». On pense la connaître un peu par les livres de Paul Auster (« la cité de verre »), de Dos Passos (« Manhattan Transfer »), de Truman Capote (« Petit déjeuner chez Tiffany »), par les polars de Chester Himes et de D.Westlake, et surtout par ceux de Ed Mac Bain où New York se cache sous le nom d’Isola. Mieux encore par les films : «Sur les quais», « West Side Story », « Il était une fois l’Amérique », « Taxi Driver », « Un jour à New York », et presque toute l’oeuvre de Woody Allen. Et des centaines d’autres.

 

Rowhouses on Monroe Street On espère y reconnaître tant d’images et de sons rendus familiers par le cinéma  : façades zébrées par les escaliers de secours, citernes d’incendie perchées sur les toits, fenêtres à guillotine, petits immeubles colorés, élégantes «rowhouses» de style géorgien, somptueux hôtels particuliers de la 5ème avenue, «brownstones» de Harlem et de West Side, boutiques innombrables bourrées de marchandises, nuages de vapeur montant des plaques d’égout, poubelles dégorgeant leurs ordures.

 

Mais aussi la foule fébrile et bigarrée des piétons se hâtant à toute heure vers les ascenseurs, les devantures, les bouches de métro, policiers à cheval, portiers chamarrés, grondement du « subway  », hurlement des avertisseurs de voitures de police,…

USA-New-York- East Midtown skyline NYC-c-Dimitry B.- Flickr

 

Et naturellement les gratte-ciel : ceux de Midtown et ceux de Downtown, élancés ou trapus, rectangulaires ou ronds, en dominos ou en pyramides, avec ou sans clochetons, bas-relief, campaniles, caryatides, en brique, en granite, en verre, consolidés ou non par une armature de fonte moulée. De toutes les tailles et de tous les styles : néogothique, victorien-gothique, greek revival, néoclassique, haussmanien, post moderniste, etc.

 

Vous ne serez pas déçus : tout cela reste vrai. Toutefois, la ville «qui ne dort jamais» est aussi la ville qui change sans cesse. Tel quartier misérable, investi par de jeunes cadres branchés, est en passe d’être rénové. Tel bâtiment rendu célèbre par la présence de la rédaction du « New York Times » est maintenant divisé en appartements.  Tel immeuble géorgien a disparu pour faire place à un parking. La saleté naguère proverbiale des rues a reculé, sous les coups du maire Giuliani, dit «Rudy-les-mains-propres».

Si les tensions raciales existent toujours, les touristes blancs peuvent se promener dans Harlem sans faire figure de voyeurs et d’ennemis.

USA-New-York- rockefeller center observation deck-c-Ralph Hockens- Flickr

 

Par ailleurs, ne perdez pas de vue que les observations qui précèdent ne s’appliquent pas à l’ensemble de New York, mais seulement au coeur de la ville, c’est-à-dire à Manhattan. Peu importe : pour un voyage de quelques jours, vous ferez bien de limiter vos visites à ce seul quartier.  Vous n’aurez que le choix des découvertes à faire, et soyez sûrs qu’elles ne vous décevront pas !

 

 

USA-New-York- Staten Island Ferry -c-m01229- FlickrManhattan est l’un des cinq « boroughs » de New York City qui, depuis le début du XXème siècle, englobe aussi : Queens et Brooklyn, situées à l’Est et au sud-est, dans la grande île de Long Island, au-delà d’East River (qui est en fait un bras de mer), Bronx, au Nord, au-delà de Harlem River, et Staten Island, au Sud- Sud-Ouest, au-delà de Upper Bay.New York City compte environ 8 millions d’habitants. Avec les banlieues qui s’étendent dans Long Island et, par-delà l’Hudson, dans les Etats de New York et de New-Jersey, l’agglomération New Yorkaise regroupe près de 18 millions d’habitants.

Manhattan (« la céleste contrée » en langue indienne) est une longue île de 22 km du Nord au Sud, d’environ 4 km de largeur. Elle est reliée aux autres « boroughs » par plusieurs ponts : trois vers Brooklyn, un vers Queens, dix vers Bronx, un seul franchit l’Hudson à l’Ouest.

Les communications sont assurées aussi par les nombreuses lignes du « subway », des ferries, et quatre tunnels routiers. Le plan de Manhattan est simple et géométrique. Elle est traversée du Nord au Sud par treize avenues identifiées par un chiffre, parfois par un nom propre, ou par les deux (Park Avenue est en fait la 4ème avenue, Avenue of Americas est la 6ème).

 

USA-New-York- brownstones-c-dickuhne- FlickrCes avenues sont parallèles sur la plus grande partie de leur cours, avant de converger vers la pointe Méridionale de l’’île. Sauf dans la partie Sud, elles sont coupées à angle droit par 220 rues Est-Ouest, numérotées du Sud au Nord. Un « block » est l’ensemble des bâtiments délimité par le croisement de deux rues et de deux avenues.La 5ème Avenue est l’axe de Manhattan : c’est à partir d’elle que l’on détermine si une portion de rue est à l’Est ou à l’Ouest.

 

 

Les choses sont un peu plus compliquées dans la zone située au Sud de la 1ère rue : à partir d’Houston Street, le quadrillage se fait moins rigoureux, le dessin des rues s’enchevêtre, et les noms propres remplacent les chiffres. Notez encore que Manhattan est parcourue en diagonale, du Nord au Sud, par la longue artère de Broadway.

Parmi les dénominations familières aux New Yorkais, retenez que Uptown désigne la partie Nord de Manhattan (au nord de la 59ème rue), Midtown la partie centrale (de la 14ème à la 59ème), et Downtown la partie Sud.

USA-New-York- New York City school bus -c-Lea Latumahina- FlickrPour vous déplacer dans New York, vous recourrez au « subway », qui roule 24 heures sur 24, et dont les lignes aboutissent aux banlieues les plus lointaines. Quelle que soit la longueur du trajet prévu, avec ou sans changement (« transfer »), on accède aux quais en glissant un token (jeton) dans le tourniquet. Attention : certaines rames, dites local, s’arrêtent à toutes les stations ; d’autres, dites express, seulement aux stations importantes. Des plans du métro vous seront remis gratuitement aux guichets des stations.

 

Vous pouvez aussi utiliser le réseau très dense des bus. Les taxis (cable-cars) sont très nombreux, très reconnaissables par leur couleur jaune, et relativement pas trop chers. Mais surtout, dites-vous que la meilleure façon de voir New York est de MARCHER : pour descendre la 5ème avenue, pour vous promener dans Greenwich Village ou dans Little Italy, pour vous immerger dans la foule trépidante des New Yorkais, pour découvrir par vous-même une petite rue pittoresque, une vertigineuse architecture, un bar accueillant.

Empire State Building New York City

 

Mais par quoi commencer… Pour bien appréhender la topographie de New York (et bien plus que cela), nous vous conseillons de monter au sommet de celui qui résista des dizaines de fois aux assauts de la foudre et de… King Kong, l’Empire State Building. Une autre bonne introduction à la découverte de New York : une sightseeing cruise. Prenez la Circle Line (à l’extrémité Ouest de la 42ème rue, sur l’Hudson).

 

Certains bateaux font le tour complet de Manhattan, d’autres la moitié, descendant par l’Hudson jusqu’à la statue de la Liberté, puis remontant East River jusqu’à l’extrémité Est de la 42ème rue. A faire de préférence en fin de journée pour voir s’illuminer les immeubles et les gratte-ciel.

Brooklyn BridgePuis, après l’ascenseur et le bateau, vous chausserez une paire de baskets confortables et commencerez votre parcours initiatique le long de la 5ème Avenue, croiserez de nombreux joggers et autres écureuils dans Central Park, bifurquerez sur Broadway, admirerez les lumières et l’ambiance délirante de Times Square, poursuivrez vers le sud, traverserez Soho, Chinatown et Little Italy, apprécierez les façades des petites maisons de Greenwich Village, jouerez les Golden Boys dans Financial District, dominerez les voitures et East River en traversant le Brooklyn Bridge

Et il vous restera à découvrir le MOMA, le MET, le musée Guggenheim, Ellis Island, Staten Island, le Civic Center, l’ONU, et tant d’autres choses.

Vous l’avez compris, le timing sera serré ! Et vos jambes courbaturées…

 

Logo LBR 2009

Littlebig Road, leader européen dans la conception et l’édition de guides de voyages personnalisés, réalise depuis 15 ans le support papier de votre voyage. Chaque guide est totalement conçu sur mesure et imprimé à l’unité, en fonction du programme de chaque voyageur. Littlebig Road accompagne vos rêves, avant, pendant et après votre voyage.