Entre Tanzanie et Kenya : la grande migration des gnous




Le nord de la Tanzanie abrite l’un des derniers grands territoires sauvages, un parc national parmi les plus connus au monde : le Serengeti.
Un nom, « Siringet », donné par le peuple Massaï et qui signifie les plaines sans fin…

Entre le parc du Serengeti en Tanzanie et la réserve du Masai Mara au Kenya, découvrez le spectacle impressionnant de la grande migration…


La faune du Serengeti, 2e parc animalier d’Afrique

Aux côtés d’autres parcs majeurs du pays (le Tarangire, le Ngorongoro, les lacs Manyara et Natron, le parc du Kilimandjaro ou la réserve de Selous), le Serengeti est le second parc animalier d’Afrique, avec une biodiversité exceptionnelle, riche de quatre millions d’animaux.

Votre safari vous mènera sur les traces des grands félins d’Afrique, de nombreux herbivores et de centaines d’espèces d’oiseaux. Du fameux Big 5 (lion, léopard, éléphant, rhinocéros, buffle), en passant par les girafes, hyènes, guépards, gazelles, impalas, hippopotames et bien sûr, les très nombreux gnous présents dans le parc.

Un spectacle impressionnant : la grande migration des gnous

Le Serengeti est en effet réputé pour être le décor d’un phénomène naturel unique en son genre, deux fois par an : la grande migration des gnous, accompagnés d’un grand nombre de zèbres.
Un spectacle impressionnant, quand cette population de 2 millions d’individus se met en mouvement pour quitter la sécheresse de leurs plaines et rejoindre des pâturages plus verdoyants, dans une course pour la vie. Ils parcourent alors des centaines de kilomètres dans la savane, dans un parcours circulaire perpétuel au rythme des saisons et du climat.

Au sud du Serengeti durant l’hiver, ces animaux vont commencer à se rassembler, par centaines de milliers. Vers février-mars, c’est la saison des naissances ; puis au printemps, ils amorcent leur remontée d’un millier de kilomètres vers le nord en direction de la réserve kenyane du Masai Mara, qu’ils atteindront en juin-juillet.
C’est alors l’étape spectaculaire du franchissement de la rivière Mara, qui coule entre la Tanzanie et le Kenya.

L’épreuve de la traversée de la rivière Mara avant de rejoindre la réserve du Masai Mara

La traversée de la rivière Mara est une épreuve pour les immenses troupeaux de gnous et de zèbres qui se jettent dans la rivière, devenant les proies potentielles des crocodiles à l’affût, sans compter les autres dangers : franchir les berges parfois très hautes, lutter contre les rapides et la noyade, tout cela sous l’œil des vautours qui guettent…

Ce cycle naturel amène ensuite les troupeaux à parcourir la réserve du Masai Mara en août-septembre, puis ils franchiront encore une fois la rivière pour reprendre leur route vers le sud-ouest afin de rejoindre à nouveau le Serengeti, pour l’hiver.

La grande migration des gnous est assurément l’un des spectacles de safari les plus marquants auquel vous pourrez assister !

📸 © Jason Hafso – unsplash

Découvrez nos programmes en Tanzanie et au Kenya

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez nos dernières idées de voyages

Votre inscription n’a pas réussi. Merci de réessayer.
Placeholder inscription réussie.