Blog

Paysages grandioses d’Argentine : se trouver face à plus grand que nous au bout du monde…




Direction l’Argentine et ses paysages grandioses avec le souvenir de notre voyageur Harold. Avec sa femme Aurélia, c’est le programme pleine nature dont ils rêvaient et qu’ils ont concrétisé en novembre : chutes d’Iguazu, glaciers, Terre de Feu, découvrez les moments forts de leur voyage en petit groupe en Argentine-Chili


Ressentir la sensation de se trouver face à plus grand que nous

” On avait une idée bien précise du voyage qu’on souhaitait réaliser, démarrer par Iguazu, descendre toute l’Argentine et poursuivre par le Chili. Le programme de Terres Lointaines correspondait exactement à l’itinéraire qu’on avait en tête. Un autotour n’était pas trop envisageable compte tenu des longues distances à faire, à moins d’avoir plusieurs semaines de congés, donc on a préféré choisir la formule en petit groupe pour avoir un circuit bien organisé avec des vols intérieurs, un bon équilibre entre visites et moments de liberté.

On avait choisi cette destination parce qu’on aime les paysages grandioses, les espaces immenses où l’on ressent la sensation de se trouver face à plus grand que nous. Trois moments m’ont plus particulièrement marqué pendant ce périple.


Survol en hélico des puissantes chutes d’Iguazu

D’abord Iguazu, c’était le tout début du voyage et on a fait cette étape dans un contexte particulier, il y avait eu de fortes inondations peu de temps avant et les chutes étaient vraiment très abondantes. Toute une partie du site avait d’ailleurs été endommagée par la puissance de l’eau, c’était même fermé 2 jours avant notre passage.

En arrivant sur place, notre guide nous a fait une proposition en passant devant une petite agence qui proposait des activités sur Iguazu « On a un petit peu de temps, est ce que ça vous dit de faire un survol en hélicoptère ? ». Notre petit groupe s’est décidé rapidement, c’était une opportunité unique à saisir, on n’aura sûrement pas l’occasion de revenir pour la refaire alors nous voilà à bord de l’hélico ! Je n’avais pris l’hélicoptère qu’une seule fois avant, et c’était au Grand Canyon, un autre site exceptionnel dont on prend vraiment la mesure quand on le survole.

Sur Iguazu, le vol ne dure qu’une douzaine de minutes, mais la vue des chutes est spectaculaire : la grandeur du paysage, la puissance des chutes, leur débit exceptionnel ce jour là (17 000 m3 à la seconde, 10 fois supérieur à la normal !), c’était sympa de voir et même ressentir cette force. Quelque soit l’endroit où l’on posait le regard, il y avait des chutes d’eau partout.

On a ensuite pris le temps de s’approcher des chutes, côté frontière brésilienne d’abord puis côté argentin, en se promenant sur les passerelles. Leur aménagement permet d’avoir de très beaux points de vue sur le site, on est vraiment tout près de l’eau, on en reçoit même avec la brume formée par le bouillonnement des eaux. Entre la beauté des paysages et la perception de la force des éléments, c’est impressionnant !

Les couleurs changeantes du glacier Perito Moreno

Le Perito Moreno est mon deuxième coup de cœur : il faut se rendre compte que ce glacier fait 30 km de long, on se sent vraiment tout petit dans ce paysage immense. Les sens sont éblouis, tant au niveau de la vision que du son : on entend les craquements du glacier, ça fait comme des coups de feu, des blocs de glace s’effondrent de temps en temps dans le lac, on sent qu’il est vivant.

Et puis les couleurs sont changeantes, le vent souffle pas mal alors on passe d’un ciel nuageux et sombre à du brouillard puis à une éclaircie, et avec les variations de luminosité, la couleur de la glace change au fil des minutes, c’est un régal pour faire des photos.

Sur ce site également, des passerelles sont aménagées qui permettent à tous d’accéder facilement au lieu et de voir le Perito Moreno, l’occasion de faire des photos et des films sympas sous des angles différents. Surtout qu’on a poursuivi l’après midi avec une sortie bateau : on approche le glacier en respectant une distance de sécurité, on l’entend bien craquer, rugir et c’est d’autant plus marquant que cette fois on se trouve au ras de l’eau, devant cette paroi de glace qui nous domine de près de 80 mètres.

Ushuaia, réaliser qu’on se trouve précisément “au bout du monde”

Mon 3e grand moment n’est pas forcément spectaculaire comme les deux autres mais m’a marqué : c’était le fait même d’être à Ushuaia.

Dans ce voyage, on part de la ville de Buenos Aires, un environnement urbain, un climat tempéré, agréable, et le temps d’un vol intérieur de quelques heures, on atterrit à Ushuaia et tout d’un coup, on est dans une ville de montagne au bord du canal de Beagle, il y a de la neige, le froid nous saisit, nous sommes à quelques encablures du détroit de Magellan et à 100 km du cap Horn, des noms qui évoquent tellement de choses. Et on réalise qu’on est là, à cet endroit du planisphère, au bout du bout de l’Amérique du Sud ! On voit les beaux paysages de la Cordillère, des fjords, des lacs, des jeux de couleurs et de luminosité changeantes entre nuages et éclaircies.

On voit le phare du bout du monde, le dernier bureau de poste du bout du monde, tout est marqué par cette notion : on se trouve dans la ville la plus australe du monde et il y a quelque chose de marquant quand on en prend conscience. Le nom même d’Ushuaia fait voyager, et là, on se trouvait à cet endroit précis de la planète…

Une très belle aventure enrichie par les guides de notre petit groupe

Dans ce voyage, j’ai aussi été agréablement surpris par chacun des 6 guides qui nous ont accompagnés au fil du circuit, tous différents mais tous très bien, intéressants. On a pu parler avec eux de leur vie de tous les jours et découvrir la destination au-delà de la seule présentation des lieux visités, le travail, les loisirs, la vie de famille, les conditions météo et les nuits polaires, la vie économique … tout cela était très enrichissant.

Et puis ça a bien fonctionné au sein de notre petit groupe de 10, on s’est retrouvé entre habitués des voyages partageant le même état d’esprit, la même passion commune pour le voyage, ce qui rendait les échanges très plaisants.

Si je devais résumer cette très belle aventure, je dirais l’immensité, la nature dans sa diversité, des paysages grandioses, des lieux qui font rêver, de longues routes sur lesquelles on a envie de rouler librement… D’ailleurs revenir pour faire la Ruta 40 qui traverse l’Argentine du nord au sud, crapahuter pendant 15 jours, prendre le temps, écouter le vent, c’est peut être un prochain rêve de voyage, un jour …”

📸 © Harold Nouet

Safari mobile au Botswana, une expérience authentique




Si la faune africaine vous fascine et que vous rêvez de découvrir le Botswana et sa nature exceptionnelle, savez-vous que vous pouvez choisir la formule du safari mobile ?

Bien plus qu’un simple voyage nature, préparez-vous à une immersion totale dans des paysages époustouflants, au plus près de la faune. L’aventure est en rendez-vous, accompagné par votre guide francophone, un professionnel expérimenté passionné par le Botswana et qui aura à cœur de vous partager ses connaissances et son amour pour ce pays et pour la faune sauvage.

Un beau programme vous attend : découvrir les incontournables du Botswana en alternant safaris en 4×4 et excursions en bateau dans le delta de l’Okavango et sur la rivière Chobe !


La réserve de Moremi

Votre première étape, la réserve de Moremi, est renommée pour être l’une des plus belles réserves d’Afrique. Située en grande partie sur le delta de l’Okavango, vous allez pouvoir découvrir la richesse de cet écosystème unique.

Plaines inondables, marais, prairies, forêts denses et lagunes offrent une diversité de paysages. La réserve est très riche en faune sauvage : éléphants, lions, gazelles, girafes, zèbres, léopards, hyènes, des centaines d’espèces d’oiseaux, et toute la vie sauvage propre à l’environnement aquatique, en rejoignant la rivière Khwai : crocodiles, hippopotames, …

Savuti et le parc national de Chobe

Puis direction le parc national de Chobe et plus précisément Savuti : une terre brute, aride, connue pour ses grandes populations de prédateurs, lions, hyènes et guépards, qui ont su s’adapter à des conditions rudes.

Votre safari se poursuit à travers le parc de Chobe, réputé pour sa densité d’éléphants et ses grands troupeaux. Sur les rives de la rivière Chobe, observez ces majestueux pachydermes, tandis que les crocodiles glissent dans les eaux. L’une des plus belles rivières du continent africain attire une grande concentration d’animaux sauvages qui convergent vers ses rives pour s’abreuver et se baigner. Ce sera l’occasion d’une excursion en bateau, pour découvrir le parc et la faune d’un point de vue complètement différent que depuis un 4×4.

Le safari mobile au Botswana, une expérience authentique

Choisir le concept de safari mobile au Botswana, c’est vous offrir une expérience des plus authentiques au-delà du confort conventionnel : celle de passer la nuit en camp de brousse, au fil des étapes de votre itinéraire.

Chaque soir, après votre journée de safari, vous rejoindrez votre campement : l’équipe d’intendance vous aura devancé et aura déjà monté le camp de brousse. Vous serez ainsi au plus proche de la nature, tout en conservant un cadre et une organisation qui vous offrent les meilleures conditions.
Après une journée riche en observations, retrouvez les autres voyageurs de votre groupe (13 voyageurs maximum) autour du feu de camp dressé sous les étoiles de l’hémisphère sud… L’occasion de prendre un verre et de vous remémorer les rencontres de votre journée, les instants les plus forts. Puis c’est le moment de passer à table, votre cuisinier vous aura préparé un dîner de qualité et votre soirée se déroulera dans le partage de ces bons moments, en petit comité.

Après une nuit en camp de brousse, une nouvelle journée de safari

Puis après un dernier verre, rejoignez votre refuge pour la nuit, une grande tente confortable équipée de vrais lits et d’un espace sanitaire privé avec douche et toilettes sèches. Camp de brousse oui, mais avec tout le confort nécessaire !
Ce sera le moment de laisser la nuit et les bruits de la brousse vous envelopper… Une atmosphère à part et une expérience unique, à percevoir des sons que vous n’aviez jamais entendu jusque-là, en essayant de deviner quel animal peut se cacher derrière… jusqu’à vous laisser entraîner dans les bras de Morphée.

Le lendemain matin, réveil matinal vers 5-6H avec le lever du soleil, un petit déjeuner léger et vous voilà reparti pour une nouvelle journée d’observations et d’émerveillement, avec l’accompagnement expert de votre guide : ses yeux exercés repèrent des mouvements dans l’herbe qui pourraient échapper à un regard non averti. Il partagera avec vous les histoires de migrations, de luttes pour la survie et d’interactions entre les espèces.
La meilleure façon d’approcher la vie sauvage du Botswana, un voyage à part, authentique…

📸 © Travel Explore Protect / unsplash

Le Japon en famille : nos incontournables à Tokyo pour les enfants




Et si vous choisissiez le Japon pour de prochaines vacances en famille ?
Dépaysement total assuré : une autre culture à découvrir d’une exceptionnelle richesse ; une société de contrastes, combinant traditions millénaires et modernité, pour ne pas dire futurisme

C’est aussi un terrain de jeu qui offre un grand nombre de sites et activités ludiques à partager avec vos enfants. On vous révèle ici nos incontournables à Tokyo et ses alentours pour les familles voyageuses !


📌 Robot Gundam et Tokyo Joypolis à Odaiba

Venez vous divertir dans le quartier d’Odaiba : prenez le monorail aérien pour passer le Rainbow Bridge et rejoindre ce quartier futuriste de Tokyo édifié sur la grande île artificielle d’Odaiba. N’hésitez pas à monter à l’avant pour profiter de la vue à travers les parois vitrées du train.
En arrivant devant le centre commercial DiverCity Tokyo, vous serez accueilli par un robot géant Gundam, de la série animée Gundam, qui se « transforme » plusieurs fois par jour et s’illumine à la nuit tombée.

L’île est dédiée aux loisirs et est très fréquentée par les familles tokyoïtes, entre autres pour le Tokyo Joypolis, un parc d’attractions intérieur situé à Decks Tokyo Beach : salle de jeux d’arcades Sega, simulations et attractions interactives devraient faire le bonheur de vos ados !

📌 Le Legoland Discovery Center Tokyo

Pour les plus jeunes (d’ailleurs attention, vous ne pourrez pas y entrer sans être accompagné d’un enfant !), direction le Legoland Discovery Center Tokyo, royaume de la célèbre brique. Le centre compte plus de trois millions de briques Lego, entre autres sur le Miniland Tokyo, reconstitutions miniatures des sites et monuments emblématiques de la ville.

📌 Parcs à thème Disney et Fuji-Q Highland

Passez une journée ludique dans un parc à thème : vous pourrez plonger dans la magie du Tokyo Disney Resort qui regroupe les parcs Disneyland et Disney Sea ou encore préférer le cadre du parc d’attractions Fuji-Q Highland, qui a pour toile de fond le mythique mont Fuji.

Situé à Fujiyoshida, Fuji-Q Highland propose des montagnes russes à couper le souffle et une maison hantée, très … efficace ! Pour vous remettre de ces sensations fortes, vous pourrez aussi grimper dans la grande roue et contempler Fuji-san, la montagne sacrée.

📌 Expérience immersive au teamLab Planets

Plongez dans une expérience immersive pour petits et grands au teamLab Planets à Toyosu, une autre île artificielle de la baie de Tokyo : petite soeur du musée permanent d’art digital teamLab Borderless (qui rouvre en février 2024), cette exposition temporaire (jusqu’en 2027) est portée par le collectif teamLab, une référence dans l’utilisation très créative de la technique du mapping vidéo, ces projections de vidéos sur des volumes en jouant avec leur relief.

Jeu de projecteurs et de miroirs, ce parcours sensoriel se fait à travers 4 espaces d’œuvres d’art à grande échelle et 2 jardins numériques. Pieds nus, totalement immergés dans les projections numériques et l’accompagnement sonore, l’expérience est unique …
On ne vous en dira pas plus pour vous laisser surprendre… (réservation recommandée !)

📌 Le quartier des sumos à Ryogoku

Découvrez le quartier des sumos de Ryogoku, dans l’arrondissement de Sumida à Tokyo : il abrite l’arène où se déroulent les tournois nationaux de sumo, Ryogoku Kokugikan, le musée du Sumo ainsi que plusieurs écoles enseignant ce sport de lutte.

Cette discipline est profondément ancrée dans la culture japonaise, et les lutteurs rikishi, ou sumotoris, occupent une place très respectée. Si vous en avez l’occasion, n’hésitez pas à assister à un combat ou à un entraînement matinal dans l’une des écuries, les clubs réservés à cette pratique, telle l’école Arashio Beya.

Vous pourrez ensuite vous offrir une pause culinaire dans l’un des restaurants du quartier Ryogoku pour goûter au célèbre chanko-nabe, le plat copieux et nourrissant traditionnellement servi aux lutteurs de sumo.

📌 Le musée Ghibli

Si vous êtes sensibles à l’univers magique des films d’animation du studio Ghibli, prévoyez la visite du musée Ghibli, situé à Mitaka dans la banlieue de Tokyo.

Une parenthèse enchantée où vous retrouverez les univers poétiques des créations du réalisateur Miyazaki, comme Le voyage de Chihiro, Mon voisin Totoro ou Princesse Mononoké. Le musée offre aux visiteurs une expérience immersive et interactive dans l’univers de ces oeuvres (réservation à l’avance impérative).

📌 Godzilla et Pokémon Center

Au cours de votre découverte des quartiers phares de Tokyo, d’autres rencontres ludiques vous attendent.
Avec la tête géante de Godzilla, dans le quartier de Shinjuku, qui vous observe depuis le 8e étage du Toho Building abritant les bureaux du studio de cinéma Toho, célèbre pour ses films de monstres, dont la franchise Godzilla.

Ou avec le Pokémon Center Tokyo Mega, une méga-boutique Pokémon située dans le quartier d’Ikebukuro, l’une des plus grandes et des plus impressionnantes consacrées à l’univers Pokémon.

📌 Jouer dans un game center

Un voyage au Japon ne serait pas complet sans un tour dans un game center proposant des bornes de jeux d’arcade, des simulateurs, des jeux vidéo et des jeux musicaux. Il y en a pour tous les goûts et les joueurs de tous âges s’y retrouvent dans une atmosphère animée, dans des chaînes comme Taito Station ou Namco Namja Town.

📌 Faire un karaoké

Autre incontournable au Japon : faire un karaoké ! Bien plus qu’une simple activité musicale, c’est une expérience sociale très populaire auprès des Japonais.
Les salles de karaoké, comme dans la chaîne Big Echo, sont souvent équipées de technologies de pointe : on s’y retrouve en famille ou entre amis, pour chanter ses chansons préférées dans des salons privés. Alors prenez le micro, c’est à vous !



On vous a donné envie de partir au Japon ? Découvrez nos programmes sur la destination !

📸 © Jezael Melgoza – unsplash

On vous souhaite tous nos voeux… de voyages !





Que cette nouvelle année soit riche de petits et grands bonheurs, et pleines d’escales vers des contrées à découvrir… 🥂

Une nouvelle année qui commence, c’est souvent l’occasion de se définir des objectifs à atteindre, lister les projets à réaliser et prendre de bonnes résolutions (qu’on tiendra … ou pas !). On vous souhaite tout simplement de réaliser vos vœux les plus doux

Et en parlant de vœux, nous avons justement fait le tour des équipes Terres Lointaines, toujours très inspirées quand il s’agit de poser le vœu d’un nouveau voyage !

Et vous, quel vœu en lien avec le voyage voudriez-vous voir se réaliser en 2024 ?


🔸 Partir à la découverte de la Thaïlande et prendre part à la traditionnelle fête des lumières et des lanternes, une expérience vraiment magique – Mareva, assistante spécialiste destinations

🔸 Faire découvrir l’Islande à ma fille, ses cascades, volcans et étonnants paysages. Étant cavalière et ma fille adorant les chevaux, je souhaite lui faire découvrir les chevaux islandais et leurs 5 allures (et en particulier le tölt) – Audrey, chef de produits

🔸 Le Pérou, pour découvrir une des 7 merveilles du monde, l’ancienne cité inca du Machu Picchu, puis finir le séjour par l’Amazonie et ses paysages luxuriants – Maxime, conseiller spécialiste destinations

🔸 Nager au milieu des raies et requins dans le lagon de Bora Bora – Lucie, conseillère spécialiste destinations

🔸 Vivre une aventure authentique au Guatemala, entre les vestiges mayas et le spectacle époustouflant du volcan El Fuego, naviguer sur les eaux turquoise du lac Atitlán et me perdre dans les ruelles colorées d’Antigua – Coralie, conseillère spécialiste destinations

🔸 La Polynésie, pour faire l’activité “observation des étoilesdepuis une pirogue, et découvrir comment les premiers navigateurs polynésiens s’orientaient grâce aux étoiles lors de leurs expéditions dans le vaste Pacifique – Mélanie, conseillère spécialiste destinations

🔸 Partir au Sri Lanka avec ma fille de 3 ans, aller à la rencontre des éléphants et partager quelques vagues en surf avec elle – Laurine, assistante spécialiste destinations

🔸 Voyager à Hawaii pour découvrir la culture, les paysages volcaniques, surfer sur la fameuse plage de Honolulu et boire du Mai Tai. Et puis j’aime trop la série Hawaii 5-0 ! Estelle, Back-Office

🔸 Séjourner dans un ryokan au cœur des Alpes japonaises – Margaux, conseillère spécialiste destinations

🔸 Partir chevaucher dans les steppes du Kirghizistan en août, accompagné par des Kirghiz bien sûr ! – Jacques, conseiller spécialiste destinations

🔸 Observer les plages scintillantes la nuit au Costa Rica, avec l’étonnant phénomène naturel du phytoplancton bioluminescent ! – Elena, assistante spécialiste destinations



Des vœux à suivre… Rendez-vous dans les prochains mois dans notre blog Le Magazine, pour retrouver les voyages que nos collaborateurs auront concrétisés !

📸 © John Shedrick – Flickr

Idée destination pour Noël : passer les fêtes de fin d’année au Canada




Ho Ho Ho ! Plus que quelques dodos avant le passage du Père Noël ! Et que le bonhomme en rouge le plus célèbre de la planète ne démarre sa tournée dans la nuit du 24 au 25 décembre… Pour l’occasion, on vous emmène au Canada !


C’est à qui aura les plus belles décorations de Noël

A cette époque, le Canada revêt généralement son manteau blanc de neige, un décor idéal pour les fêtes. Et qui dit fêtes dit décorations de Noël ! Comme leurs voisins américains, les Canadiens adorent décorer leurs intérieurs mais aussi les façades de leurs maisons et leurs jardins. A base de traineaux, guirlandes multicolores, rennes et Père Noël, c’est à qui aura la décoration la plus remarquable, la plus festive du quartier !

Ainsi à Montréal, plusieurs quartiers sont renommés pour accueillir les plus belles décorations : Mile End sur la rue Jeanne-Mance, Rosemont-La-Petite-Patrie au début de la rue Beaubien ou encore le quartier Verdun, parmi les plus illuminés pour Noël, tout au long de la rue Wellington.
Une fois bien emmitouflé, un tour de patinoire, un chocolat chaud, une balade pour voir les illuminations et votre programme sera complet !

Les lumières du Festival of Lights à Vancouver

A Vancouver, le VanDusen Botanical Garden revêt ses habits de fête à l’occasion du Festival of Lights, le festival des lumières, qui se tient de fin novembre au 7 janvier.
Le jardin botanique se transforme sous les guirlandes lumineuses posées sur les arbres, les plantes, la promenade longeant le lac. Un spectacle très populaire, parfait pour une balade en famille.

La magie des aurores boréales dans les régions du nord Canada

Durant les longues nuits d’hiver, c’est aussi la période idéale au Canada pour assister à l’un des cadeaux les plus féeriques de la nature, les aurores boréales. Un spectacle d’autant plus marqué qu’il s’inscrit dans le cycle de 11 ans du soleil, avec une activité plus intense, à l’origine des tempêtes solaires liées à la création des aurores boréales.

Un phénomène à voir dans les régions du grand nord du Canada, le Yukon, les Territoires du Nord-Ouest, l’Alaska, mais aussi dans le nord du Québec. L’environnement des parcs nationaux offre des conditions d’observations parfaites, loin des lumières des villes, alors ouvrez bien vos yeux si vous passez une nuit près du parc national du Bic, près de Rimouski, ou dans la région du Saguenay et du parc national des Monts-Valins.

La légende des lutins pour retrouver l’esprit de Noël…

Enfin Noël ne serait pas Noël sans l’équipe de lutins chargés de fabriquer les jouets, emballer les cadeaux et préparer la grande tournée durant laquelle ils seront distribués ! Saviez-vous qu’au Canada, on raconte que les lutins du Père Noël visitent les maisons pour y jouer des tours aux enfants qui vivent là ?

Quelques semaines avant Noël, le Père Noël dépêche un de ses lutins espiègles qui sera accueilli dans un foyer. Durant la journée, il est sagement posé, au pied du sapin, sur un meuble, au bord de la cheminée. Mais à la nuit tombée, le lutin s’anime pour commettre des bêtises, que les enfants découvriront à leur réveil ! Et comme par hasard, le matin venu, on retrouvera le lutin mais à une autre place, dans une autre position …

Une tradition qui rejoint celle du « Elf on the Shelf » littéralement le lutin sur l’étagère, où un elfe, envoyé spécial de Santa Claus, s’invite dans les foyers américains pour surveiller la bonne conduite des enfants avant la grande nuit de Noël.
A vous, on peut le révéler… ce sont les parents qui œuvrent en secret ! Et qui chaque nuit déploient des trésors d’imagination pour faire des surprises à leurs enfants.
Belles fêtes de fin d’année à tous !

📸 © Julie Boulanger – unsplash

Dipavali, marches sur le feu, nouvel an chinois, explorez la diversité de La Réunion




Voyager à La Réunion, c’est partir à la découverte d’une destination nature offrant une large palette de paysages, paradis des randonneurs : des reliefs, des cirques naturels, un volcan actif, le Piton de la Fournaise, et un volcan endormi le Piton des Neiges, des cascades et bassins, la forêt tropicale, mais aussi des lagons et de superbes plages protégées par une barrière de corail.

Voyager à La Réunion, c’est aussi partir à la découverte de sa culture, riche de traditions issues des différentes communautés qui cohabitent harmonieusement sur l’île. Car celle qu’on surnomme l’île intense est une terre de métissage, nourrie par son riche passé et son histoire coloniale. On y trouve ainsi un patchwork d’influences provenant d’Asie, d’Afrique, d’Inde et d’Europe. Des influences qu’on retrouve dans le quotidien des Réunionnais, à travers leurs religions, leurs musiques, leurs cuisines et bien sûr, leurs fêtes et traditions. On vous en dévoile quelques-unes :


Les célébrations tamoules de Dipavali

La plupart des Indiens de l’île sont d’origine tamoule et proviennent du sud de l’Inde. D’autres, les Malbars, sont eux originaires de la côte de Malabar. Les fêtes religieuses sont des moments forts pour la communauté. Parmi elles, il y a bien sûr Dipavali (ou Diwali).

Les célébrations les plus importantes rassemblent la communauté tamoule autour de la fameuse fête des Lumières, entre octobre et novembre. Processions nocturnes à la lueur des bougies, lampes à huile dans les temps, guirlandes colorées et feux d’artifices ; cette fête extrêmement populaire en Inde, est célébrée en particulier à Saint-André, Saint-Paul, Saint-Leu et Saint-Pierre.

Les marches sur le feu à La Réunion

Entre décembre et janvier a lieu la fête de Pandialé, une autre tradition tamoule plus confidentielle mais impressionnante. Après une période de jeûne et de prières de plusieurs jours, les croyants purifiés affrontent le tikouli, des braises ardentes.

Au cours de la cérémonie, les pénitents marchent pieds nus sur le feu, se dépassant en échange d’une faveur divine.

Fêter Le Nouvel An chinois

La communauté chinoise de l’île célèbrera le Nouvel An chinois en février prochain. Les festivités sont à la hauteur de l’événement, et sont dominées par la couleur rouge qui, pour les Chinois, symbolise le bonheur, la vitalité et la chance.

Les rues s’illuminent de lanternes rouges et se parent de lampions et ombrelles, les habitants se rassemblent pour des défilés, assistent à des démonstrations d’arts folkloriques comme la danse des lions ou la danse du dragon, du karaté et des musiques traditionnelles. C’est bien sûr aussi l’occasion de se régaler de la cuisine chinoise proposée sur des stands. Il existe même un concours, celui du plus gros mangeur de riz cantonnais !

Les commémorations de la Fèt Kaf

Un autre événement majeur pour La Réunion a lieu le 20 décembre. C’est la « Fèt Kaf », la date de commémoration de l’abolition de l’esclavage, en 1848.
Les festivités sont nombreuses durant ce jour férié, tant dans les rues qu’à travers des expositions artistiques ou conférences.

Si vous prévoyez un voyage à La Réunion, vous aurez peut-être la chance de vivre l’une de ces fêtes et découvrir ainsi la richesse de l’île et des métissages.
Et ne manquez pas de vous promener dans ses marchés, les étals débordent de fruits exotiques, d’épices parfumées et de plats aux saveurs africaines, indiennes ou asiatiques, voyage des papilles assuré ! Autant de facettes qui vous feront tomber sous le charme de l’Île Intense

📸 © Emmanuel Virin – Île de La Réunion Tourisme

Découvrez nos programmes à La Réunion

 

Marchés et street food : dans l’effervescence de Bangkok




Si vous avez des envies d’ailleurs et de soleil d’hiver, on vous emmène en Thaïlande ! C’est la saison idéale pour voyager au pays du sourire, une destination facile et qui offre beaucoup de dépaysement, dès votre arrivée à Bangkok

La capitale de la Thaïlande vous réserve son effervescence, il faut prendre le pouls de la ville à travers deux facettes incontournables qui vous permettront de la découvrir et vous immerger dans son atmosphère : les marchés et la street food !


Tout se vend et tout se négocie : les marchés de Bangkok

Dans les rues de Bangkok, tout se vend et tout s’achète. Les marchés sont nombreux, disséminés un peu partout dans la ville, alors vous aurez le choix.

Si vous êtes à Bangkok un week-end, ne manquez pas le marché de Chatuchak, au nord de la ville, sur les artères trépidantes de Phahonyothin et Khampaengphet Road : c’est l’un des plus grands marchés en plein air du monde !

En y arrivant après avoir emprunté le métro aérien, la vue du marché est impressionnante : plusieurs milliers d’étals colorés, organisés en 27 sections qui débordent de produits : objets artisanaux, vêtements, plantes, produits frais, herbes et épices, poissons et crustacés, mangas, antiquités… La liste semble infinie, tout se vend … et tout se négocie ! Flânez dans les allées, perdez-vous dans ce dédale d’échoppes, observez la variété des produits locaux et imprégnez-vous de l’animation de ce marché unique.

Les marchés flottants aux environs de Bangkok

Si vous êtes curieux de découvrir un marché flottant, alors direction Damnoen Saduak, à 2H de route au sud-ouest de Bangkok. Ouvert tous les matins, l’ambiance y est d’abord paisible avant de s’animer vraiment à partir de 9H. Vous y trouverez de nombreux petits stands et des barques-commerces flottants. Ne manquez pas d’y acheter quelques fruits frais pour une dégustation locale pleine de saveurs !

En fin de semaine, vous pourrez vous rendre au marché flottant de Lat Mayom, à une dizaine de kilomètres du centre-ville. Vous tomberez sous le charme de ce marché en pleine campagne au bord d’un canal, fréquenté par les locaux.

La tradition des marchés de nuit

Qui dit marchés à Bangkok dit aussi marchés de nuit, une tradition dans de nombreux pays d’Asie du Sud-Est : le Chinatown Night market, le marché aux fleurs Pak Khlong Talat ou encore le Jodd Fairs Night Market comptent parmi les plus populaires.
Les marchés de nuit nous offrent d’ailleurs la meilleure transition vers l’autre facette clé de la vie thaïlandaise : la street food !

Les saveurs de la street food à Bangkok

Préparez-vous à éveiller vos papilles et à faire un voyage dans le voyage avec la cuisine de rue, tellement la diversité des saveurs proposées sera au rendez-vous !

À Chinatown, sur Yaowarat Road, goûtez aux saveurs authentiques des dim sum, des nouilles épicées et essayez le roti sai mai, une délicieuse friandise de sucre filé enveloppée dans une crêpe fine.

Explorez également les ruelles de Sukhumvit, paradis gastronomique où chaque coin de rue vous offre une nouvelle aventure culinaire. Dégustez les délices du pad Thai préparé devant vous, sentez l’arôme tentant des brochettes de satay fraîchement grillées, et laissez-vous tenter par les sucreries thaïlandaises traditionnelles.

Pour une pause gourmande, rendez-vous au marché de Talat Noi, où les stands offrent une fusion unique de saveurs chinoises et thaïlandaises. Goûtez aux délices de la soupe de wonton ou aux célèbres bouchées de porc grillé.

Street food et étoile Michelin !

La street food est une institution en Thaïlande et vous aurez l’embarras du choix devant les innombrables cantines de rue de Bangkok, qui souvent ne paient pas de mine mais qui raviront tous les gourmands. Et même les gourmets !

Saviez-vous qu’une de ces cantines de rue a reçu les honneurs d’une étoile au Michelin ?! On vous donne l’adresse, c’est sur Maha Chai Road, la cheffe Jay Fay, une Thaïlandaise qui a dépassé les 70 printemps, y prépare au wok le khai jiao poo, une incroyable omelette au crabe !
Si l’envie d’une dégustation vous prend, votre voyage commence ici !

📸 © Anantachai Saothong – unsplash

Découvrez nos programmes en Thaïlande

Los Angeles et San Francisco, notre sélection à ne pas manquer

Si l’on vous parle de l’Ouest américain, cela vous évoque quoi ? Les roches rouges de Monument Valley ; une silhouette de cowboy sur son cheval, chapeau Stetson sur la tête ; la démesure du Grand Canyon ?
Mais aussi des villes mythiques, Los Angeles et San Francisco, étapes incontournables d’un roadtrip dans l’Ouest des Etats-Unis.

Quelles que soit vos envies, vous devriez trouver votre bonheur dans notre sélection à ne pas manquer.


Nos incontournables à Los Angeles

📌 Universal Studios Hollywood à Los Angeles

Les Américains savent y faire quand il s’agit de divertissements et de parcs d’attraction, alors une visite d’Universal Studios Hollywood s’impose lorsqu’on vient à Los Angeles, cité du cinéma.
Une activité parfaite pour petits et grands, vous êtes assurés que tout le monde va se régaler, en se retrouvant immergé dans les décors des plus grands films et séries, Jurassic Park, Harry Potter ou Retour vers le Futur pour ne citer qu’eux.

📌 Le Getty Center

C’est sur les collines de Brentwood que vous trouverez le Getty Center, au design moderne et singulier. Si vous aimez l’art, ne manquez pas sa visite, il est réputé pour compter parmi les plus beaux musées de LA et présente des œuvres des plus grands artistes : De Vinci, Monnet, Van Gogh, Rembrandt, … Et puis, bon à savoir, son accès est gratuit !
Le site domine la ville, alors vous pourrez profiter d’une vue exceptionnelle ainsi que des beaux jardins qui entourent le musée.

📌 La Stahl House

Construite sur les collines de Hollywood Hills cette fois, cette maison d’architecte des années 60 a tout de la villa de stars telle qu’on se l’imagine. Une structure d’acier épurée, de grandes baies vitrées, une piscine et une vue panoramique plongeante sur la ville, à ses pieds.
La Stahl House fait partie des maisons remarquables de Los Angeles, vous l’avez forcément déjà vue ! Car elle a accueilli de nombreux shootings photos et tournages, de Colombo à Arrête-moi si tu peux de Spielberg. Sa visite est possible, pensez à réserver à l’avance.

📌 Santa Monica Beach

Pour la fin de journée, rejoignez la plage de Santa Monica. Fréquentée par les locaux, les touristes, les pêcheurs, on vous recommande cette étape pour profiter du cadre et assister au coucher du soleil puis voir la longue jetée, le Pier, s’illuminer.
On y trouve des restaurants, des boutiques et des attractions : un beau manège ancien, une montagne russe et la grande roue du Pacific Park. Le Pier est aussi le point d’arrivée de la mythique Route 66, vous verrez le panneau « end of trail » qui marque l’emplacement.

Nos incontournables à San Francisco

📌 Haight-Ashbury

Direction San Francisco maintenant, cosmopolite, tolérante et anticonformiste. Le quartier Haight-Ashbury a été au cœur du mouvement hippie des années 60 et de la culture alternative.
Encore aujourd’hui, vous y trouverez une atmosphère décontractée : des rues colorées avec des fresques murales dédiées au mouvement ; un disquaire temple de la musique et des vinyles ; Haight Street et ses boutiques de fripes vintage ; et vous pourrez ensuite admirer des maisons victoriennes du 19e siècle, aux couleurs vives et à l’architecture pittoresque.

📌 Le cable car

Empruntez ce moyen de transport symbole de San Francisco, un de ces vieux tramways à traction par câble qui continuent à circuler dans la ville.
Des 3 lignes en service, on vous conseille la ligne Powell / Hyde pour avoir les plus belles vues. Vous passerez en effet au-dessus de Lombard Street, la fameuse rue aux 8 virages très serrés qui se succèdent et qui font d’elle la (courte) route la plus sinueuse des Etats-Unis !

📌 Le Golden Gate bridge

Impossible de penser à San Francisco sans penser à l’emblématique pont du Golden Gate, à la silhouette rouge parfois masquée dans les nuages. Rejoignez le beau parc du Presidio, il vous offrira de superbes points de vue sur la baie et sur le pont et une balade très agréable en partant de Baker Beach.

Entre ces 2 cités, votre roadtrip vous aura mené à Bryce Canyon, Death Valley, Yosemite et vous aurez fait un stop à Las Vegas. Vous aurez peut-être même tenté d’y gagner le jackpot, mais… ce qui se passe à Vegas reste à Vegas ! 😉 Alors Go West !

📸 © Elie Khoury – unsplash

Découvrez nos programmes dans l’Ouest américain


Kenya & Tanzanie : le meilleur du safari en 7 étapes




Si vous rêvez de safari, de découvrir la faune africaine autrement que dans un de ces beaux documentaires TV, de sentir les battements de votre cœur s’accélérer à la vue d’un troupeau d’éléphants ou d’une élégante girafe, alors ce voyage est sûrement fait pour vous. Combinant deux destinations emblématiques du safari, préparez à vous prendre la direction des terres sauvages de l’Afrique de l’Est pour découvrir le meilleur du Kenya et de la Tanzanie, en 7 étapes :


📌 La réserve du Masai Mara

Votre périple débute dans la célèbre réserve du Masai Mara au Kenya, théâtre d’un spectacle naturel extraordinaire, la grande migration. Chaque année, des centaines de milliers de gnous et de zèbres traversent la rivière Mara qui coule entre le Kenya et la Tanzanie, cycle perpétuel pour aller rejoindre des pâturages plus accueillants, au fil des saisons. Le Masai Mara est aussi l’une des terres des Masai, ce peuple semi-nomade qui a appris à cohabiter harmonieusement avec la nature. Vous les reconnaîtrez à certains attributs vestimentaires bien spécifiques, colliers de perles et couvertures rouges flamboyantes. Une couleur qui symbolise la force et le courage, des valeurs essentielles dans la vie des Maasaï.

📌 Le lac Naivasha

Rejoignez le lac Naivasha, un paradis ornithologique niché dans la Vallée du Rift, et laissez-vous bercer par la quiétude des eaux tandis que les hippopotames se prélassent sous le soleil. Ces créatures imposantes passent la majorité de leur temps dans l’eau pour justement se protéger du soleil intense. Saviez-vous que malgré leur allure paisible, les hippopotames sont parmi les animaux les plus dangereux d’Afrique ? Alors conservez toujours une distance respectueuse pour les observer, mais n’hésitez pas à monter à bord d’une pirogue, la meilleure façon de découvrir la vie du lac.

📌 Le parc national d’Amboseli

Votre périple continue au Parc national d’Amboseli, l’un des plus petits parcs mais où l’on compte une cinquantaine d’espèces de mammifères : gazelles, hyènes, impalas, girafes, lions… Le parc est surtout célèbre pour accueillir des troupeaux de majestueux éléphants, et votre plus grand bonheur sera de pouvoir les observer avec la silhouette imposante du mont Kilimandjaro en toile de fond, un véritable tableau !
Vous constaterez que les géants de l’Afrique sont des créatures fascinantes, par leur communication complexe, leur vie sociale riche et leur intelligence profonde.

📌 Le parc national du Lac Manyara

Direction la Tanzanie maintenant et la biodiversité exceptionnelle du Lac Manyara :
des forêts d’acacias aux multiples espèces d’oiseaux, des babouins aux zèbres, les rives du lac abritent une faune riche. Vous aurez peut-être même la chance de voir des lions perchés dans les arbres ! Cette population de lions a en effet développé cette rare capacité à grimper aux arbres pour avoir une vue imprenable sur leur environnement.

📌 Le parc national du Serengeti

Incontournable de votre voyage safari, le Serengeti accueille la plus grande migration terrestre du monde, avec son voisin le Masai Mara. Gnous et gazelles parcourent ses plaines infinies, et les prédateurs rôdent, dans un grand cycle d’équilibre naturel. Saviez-vous que les vastes plaines du Serengeti ont servi de décor au Roi Lion ? Partez donc sur les traces de Simba, Mufasa et Scar…

📌 Le cratère du Ngorongoro

Descendez dans le cratère du Ngorongoro, ancien volcan effondré, c’est aujourd’hui la plus grande caldeira du monde devenue un éden pour la vie sauvage. Le Ngorongoro est l’un des écosystèmes les plus riches où vous pourrez observer une densité incroyable d’animaux, des flamants roses aux rhinocéros, des lions aux éléphants. Une véritable arche de Noé où vous serez assuré de faire un grand nombre de rencontres 

📌 Le parc national de Tarangire

Terminez votre voyage en beauté au Parc national de Tarangire au nord de la Tanzanie : outre sa faune sauvage dont sa grande population d’éléphants, le parc est célèbre pour ses emblématiques baobabs à la silhouette reconnaissable, comme un arbre planté à l’envers. De vénérables arbres âgés de plus de 1000 ans …

Entre Kenya et Tanzanie, un safari de rêve vous attend, accompagné par votre chauffeur-guide qui saura vous faire vivre les plus belles expériences à la rencontre de la faune africaine.
Votre aventure commence ici !

© unsplash / Getty Images

Découvrez nos programmes en Tanzanie et au Kenya

Tatouages et danses, au coeur de la culture polynésienne




‘Ia Ora Na, bonjour et bienvenue en Polynésie française ! Cette simple évocation vous transporte dans ces îles lointaines et ô combien paradisiaques : Tahiti, Bora Bora, Moorea, Taha’a, Maupiti, Niku Hiva, … A l’autre bout du monde, la Polynésie rassemble pas moins de 118 îles disséminées à travers 5 archipels offrant une grande diversité de paysages.

Mais ces joyaux de l’océan Pacifique ne sont pas seulement des paradis tropicaux, ils sont aussi les gardiens d’une culture d’une grande richesse construite à travers des siècles d’histoire et de légendes, et de traditions toujours ancrées dans la vie des Polynésiens. Des danses envoûtantes aux motifs tatoués sur les corps, découvrez deux facettes de cette culture fascinante.


📌 Les danses polynésiennes

Loin d’être un simple folklore qui serait réservé aux touristes, les danses polynésiennes font partie du patrimoine vivant et sont profondément ancrées dans la culture locale : le ‘ori tahiti, le tamau ou encore le tamure, elles varient d’une île à une autre. Ces danses traditionnelles sont souvent utilisées pour raconter des histoires, exprimer des émotions et célébrer la culture polynésienne.

Alors que cet art a failli disparaître avec l’arrivée des missionnaires à Tahiti à la fin du 18e siècle, c’est aujourd’hui un emblème fort et l’art de la danse se pratique dès le plus jeune âge, chez les filles comme les garçons. Le son des tambours résonne et annonce le début d’une danse polynésienne.

Les danseurs sont vêtus de costumes traditionnels à base de feuillages tressés, de plumes, de fleurs et de coquillages, autant d’éléments symbolisant la connexion profonde entre la nature et les habitants. Les hanches ondulent gracieusement, les bras s’étirent vers le ciel, au rythme des percussions et des chants, faisant se succéder des rythmes lents à des rythmes rapides et énergiques. Ne manquez pas d’assister à l’une de ces représentations de danses, seul, en duo ou en groupe, qui forme le spectacle le plus impressionnant.

Un art à découvrir également lors du festival annuel du Heiva, qui se tient en juillet/août et où se rencontrent les meilleurs groupes de danseurs et musiciens traditionnels.

📌 L’art du tatouage

Les tatouages polynésiens, connus sous le nom de tātau, ont une signification culturelle profonde. Avec leur esthétique très reconnaissable, ils sont pourtant bien plus que de simples ornements corporels, c’est là-bas une véritable forme d’expression artistique et spirituelle. Leurs premières traces remontent à près de 2000 ans, provenant des ancètres Maohi, et les îles Marquises sont particulièrement réputées pour avoir développé cet art !

Dans le passé, quand la Polynésie n’avait pas encore de système d’écriture, le tatouage était une véritable carte d’identité pour celui qui le portait, on y trouvait son île d’origine, sa tribu ou son statut social, son histoire était littéralement inscrite sur sa peau. Le tātau était aussi utilisé pour marquer des rites de passage, aux étapes clés de la vie.

Les tatouages sont réalisés par des maîtres tatoueurs, appelés tahua, qui traditionnellement, utilisaient des outils artisanaux comme des peignes en os ou en ivoire pour insérer l’encre dans la peau. Chaque motif, chaque ligne, chaque courbe a une signification profonde, représentant des éléments de la nature, des ancêtres, des exploits guerriers, mais aussi les courants marins, les vents ou les étoiles.

Selon les croyances locales, les tātau sont investis d’un pouvoir surnaturel, ils sont considérés comme des porteurs de protection, connectant le porteur au monde spirituel. Les motifs tatoués peuvent servir de talismans, repoussant les mauvais esprits et apportant chance et prospérité. Aujourd’hui plus que jamais, les tatouages incarnent l’identité et la connexion à la culture polynésienne.

Bien d’autres facettes des traditions et de la culture locales sont à découvrir, les statues Tiki, la fabrication des colliers de fleurs, la navigation traditionnelle, la culture de la perle, …
Autant de facettes qui rendront votre découverte des îles de Polynésie encore plus riche que vous ne l’auriez rêvée !

© 📸 William Reynaert – Terres Lointaines

Découvrez nos programmes en Polynésie