Blog

Les 9 lieux à découvrir à Buenos Aires, Argentine




Buenos Aires, la capitale de l’Argentine, vous réserve ses différentes facettes à travers ses 48 barrios ou quartiers, chacun avec son atmosphère.

Découvrez notre petit guide de 9 visites et expériences incontournables


📍 Le quartier de La Boca

C’est dans ce quartier, près du port, que sont arrivés les premiers migrants par bateau. La Boca est resté un quartier très populaire, célèbre aujourd’hui pour ses rues colorées.

En particulier dans le Caminito, une rue musée à ciel ouvert, les façades et baraques à tôles ondulées ayant été repeintes de couleurs éclatantes, d’abord par des artistes puis par les enfants du quartier.


📍 La Bombonera 

La Bombonera est le surnom du stade Alberto J.Armando, l’emblématique stade de football dans le quartier de La Boca et domicile de la très réputée équipe argentine Boca Juniors.

Si vous aimez le foot, pèlerinage obligatoire dans ce lieu qui a vu jouer Maradona ou Pelé. Visite mythique !

📍 La plaza de Mayo

Cette grande place comporte un obélisque, la pyramide de Mai, qui commémore la date où l’Argentine est devenue indépendante de l’Espagne.

La place de Mai est tristement célèbre car depuis 45 ans, c’est le lieu où, chaque jeudi, des femmes continuent à se rassembler pour rappeler la disparition de leurs enfants enlevés durant la dictature militaire (1976-1983).

📍 La Casa Rosada

Le bâtiment à la façade rose est le palais présidentiel, situé sur la place de Mai.
Son balcon galerie a été rendu célèbre par les prises de parole d’Evita Perón, la Première Dame, qui s’adressait à son peuple depuis ce balcon à la fin des années 40.

Pour l’anecdote, une des scènes du film Evita avec Madonna y a été tournée, où l’artiste a interprété l’émouvante chanson Don’t cry for me Argentina.

📍 Le quartier bohème de San Telmo

San Telmo est le quartier historique des antiquaires, aux jolies ruelles pavées pleines de charme, à découvrir en particulier le dimanche, quand se tient la feria de San Telmo, la foire aux antiquités et le marché artisanal.

📍 Le quartier de Palermo 

Palermo est en fait une juxtaposition de petits quartiers à découvrir absolument (Soho, Hollywood, Botanico…) : des petits cafés et restaurants tendance, du street art, des parcs, …
C’est l’endroit où flâner par excellence !

📍 Prendre un verre dans un café « notable »

Les cafés notables sont d’anciens cafés littéraires, librairies, lieux d’intérêt culturel rendez-vous des intellectuels ou des politiques.

Le voyage dans le temps est assuré avec cette sélection de bars et cafés historiques de Buenos Aires, qui ont su garder toute leur authenticité, comme El Federal, La Poesía, la Biela, La Perla ou le Café Tortoni. Un incontournable !

📍 Visiter 2 musées à La Boca

Colón Fabrica, un superbe musée très peu connu où découvrir les costumes et décors utilisés dans les pièces du célèbre Théâtre Colon

Et le musée de Quinquela Martin, dédié à l’artiste qui à l’origine des maisons colorées de La Boca, avec possibilité de visiter son atelier

📍 Assister à une démonstration de tango

Vous pourrez voir des démonstrations de tango dans les rues du quartier de La Boca ou encore sur la pittoresque place Dorrego au coeur de San Telmo.

Et pourquoi pas, venir vous initier au tango un soir au Cathedral Club. Expérience étonnante dans cette salle mythique, un lieu atypique et hors du temps !

A noter d’ailleurs que le Festival mondial du Tango se tient à Buenos Aires du 6 au 18 septembre 2022

📸 © Adrian Gonzalez / unsplash

Découvrez nos programmes en Argentine

La légende du Old Man of Storr, en Ecosse




Direction l’Ecosse ! Avec ces journées de canicule, on a eu envie de vous emmener plus au nord et plus au frais, sur l’île de Skye


Toute la beauté brute des Highlands

Située au nord-ouest de l’Ecosse, cette île est un concentré de paysages sauvages, de landes et de tourbières.
Des paysages rudes qui font toute la beauté de cette région des Highlands, les hautes terres, sans oublier la présence de nombreux châteaux.


Le Old Man of Storr, emblématique de l’Île de Skye

Un site emblématique de l’île de Skye est le Old Man of Storr, le vieil homme de Storr, dans un massif s’élevant à 700 mètres d’altitude.

Le lieu est réputé pour ce groupe de rochers aux silhouettes découpées formées par l’érosion, dont le célèbre Old Man of Storr, impressionnant monolithe de 55 mètres dominant un paysage brut et le Loch Leathan.

La légende du géant de Storr

Le lieu offre une atmosphère particulière, surtout si vous le découvrez sous une légère brume, et comme souvent en Ecosse, une légende est associée au site.

Elle raconte que le vieil homme de Storr était un géant qui vivait sur la crête de Trotternish.
A sa mort, il fut enterré là et c’est son pouce qui dépasserait de la terre, se dressant sur plusieurs dizaines de mètres …

Randonner sur l’Île de Skye

Vous pourrez rejoindre le Old Man of Storr par une randonnée d’environ une heure.
Si vous parcourez ces terres, vous pourrez également emprunter le Skye Trail, un sentier de randonnée qui traverse l’île de Skye du nord au sud, offrant des points de vue magnifiques dans des paysages de sommets, forêts, rivières et lochs (les lacs écossais) et sur les côtes découpées des Highlands.

Le climat dans la région change vite, vous pourrez trouver le lieu sous la brume, sous d’épais nuages ou sous un ciel dégagé, laissant passer les rayons du soleil pour un coucher de soleil inoubliable …

Un panorama vraiment superbe sur les paysages à couper le souffle du Quiraing et un incontournable de votre voyage dans les Highlands !

© 📸 Jack Seeds / unsplash

Découvrez nos programmes en Ecosse

Un tour du monde des saveurs en 5 escales




Que vous soyez en vacances ou non, on vous emmène dans un tour du monde des saveurs, pour vous faire voyager un peu à travers vos papilles !
Retrouvez les plats emblématiques de 5 pays, 1 par continent !


📍 Le pad thaï en Thaïlande

Si vous avez voyagé en Thaïlande, alors vous avez eu l’occasion de goûter cette cuisine mélange de sucré-salé et d’aigre-doux, souvent (très) épicée, entre autres dans les petits stands de street food proposant une pause simple et gourmande au fil de votre balade.

La cuisine thaïe est un régal, mélange d’influences chinoises et laotiennes.
On y retrouve citronnelle, coriandre, curry, piment, basilic thaï, lait de coco, autant dire que les saveurs sont bien relevées !

L’un de ces plats phares et populaires, c’est le traditionnel Pad Thaï (ou phat thai), consommé dans toute la Thaïlande : des nouilles de riz sautées, accompagnées de crevettes, œufs brouillés et cacahuètes grillées. Mais aussi de nuoc nam, germes de soja, tamarin et piments frais.
Bon appétit !

📍 Le poisson cru au lait de coco en Polynésie

Forcément, qui dit Polynésie dit îles et donc poissons à l’honneur : espadons, thons et poissons du lagon.
Plat emblématique, le poisson cru au lait de coco arrive en haut du classement des plats préférés des Polynésiens ! Un poisson frais, souvent du thon blanc ou thon rouge, coupé en dés et mis à mariner avec du jus de citron vert, puis arrosé de lait de coco fraichement pressé. Un plat souvent accompagné de légumes crus eux aussi.

Tout le secret réside dans la qualité et la fraÎcheur des produits, le poisson cru à la Tahitienne est une recette simple à réaliser mais si savoureuse !

📍 Le mole poblano au Mexique

Le Mexique vous réserve une cuisine riche de nombreuses influences, variée, délicieuse, pleine d’épices et de couleurs ! On connaÎt les tacos, les fajitas, et le guacamole qui se sont largement exportés en dehors des frontières du pays.

Mais si vous allez au Mexique et que vous voulez goûter un plat vraiment traditionnel, choisissez le mole poblano. Originaire de la ville coloniale de Puebla, c’est le plat national mexicain, déjà servi du temps des Aztèques : un ragoût de poulet ou de dinde, recouvert du fameux mole poblano, cette sauce pimentée au cacao saupoudrée de graines de sésame.
C’est un tout petit aperçu car la recette complète de la sauce comporte plusieurs dizaines d’ingrédients … sachant que chaque région, pour ne pas dire chaque famille, a sa propre recette !

📍 Le biryani à l’Île Maurice

L’île Maurice, au large de l’Afrique, dans l’océan Indien, est un paradis qui offre des paysages idylliques mais aussi une culture d’une grande richesse grâce à la mixité ethnique et religieuse concentrée dans ce petit pays. Des influences venues d’Inde, de Chine, d’Afrique, d’Europe, et qu’on retrouve bien sûr dans la savoureuse cuisine mauricienne, d’une grande variété.

L’un des plats typiques est le biryani (ou briani) aux origines indo-musulmanes, à base de riz basmati, et qui se décline avec de la viande (poulet, bœuf ou poisson) ou des légumes. Et toute une série d’épices et d’ingrédients parfumés pour la marinade : cumin, cannelle, girofle, cardamome, menthe fraîche, citron, safran, … Dé-li-cieux !

📍 Le tiramisu en Italie

Difficile d’isoler un plat, car l’Italie, comme la France, est une destination gastronomique à part entière, avec une grande richesse de spécialités à découvrir au fil des régions visitées : le risotto de Lombardie, la pizza de Naples, les lasagnes de Bologne ou encore les arancini de Sicile.

Mais on vous propose de finir sur un dessert gourmand, le tiramisu ! Son origine remonterait au 16e siècle, en Toscane : il aurait été ramené à la cour de Florence, puis par son succès, se serait déployé à travers l’Italie.
Sa recette : du mascarpone, des œufs, du sucre, du marsala ou de l’amaretto, des boudoirs trempés dans du café froid et du cacao en poudre. Parfait avec un café ristretto !

Alors, on a réveillé vos papilles ?

📸 © Euan Cameron / unsplash

Découvrez nos programmes

7 plages parmi les plus belles du monde !




Comme une envie de plage, alors que les températures s’envolent …
Synonymes de vacances, de détente et d’évasion, on vous emmène découvrir 7 plages parmi les plus belles à travers le monde !

Eaux transparentes, dégradés de bleu, étendues de sable blanc ou noir sur des destinations lointaines (même si on a de très belles plages ici 🇫🇷), notre sélection est forcément subjective mais quel que soit votre rêve de plage, vous devriez trouver l’inspiration ici 


📍 La plage de Whitehaven sur l’île Whitsunday, dans l’état du Queensland en Australie

La plage de Whitehaven est abritée par les récifs de la Grande Barrière de corail, ces eaux sont magnifiques, avec des variations de turquoises tranchant avec le sable très blanc et ultra fin de cette plage de 7 km, nichée dans le parc national des Whitsundays Islands.

L’image emblématique de Whitehaven beach, ce sont ces bancs de sable immergés formant des courbes claires qu’on devine par transparence, et qui viennent nuancer les bleus-verts de la mer de Corail.

Un point de vue à observer depuis Hill Inlet, pour un panorama sur ce cadre paradisiaque…

📍 Boulders Beach, à Simon’s Town, dans la banlieue du Cap, en Afrique du Sud

Ce sont les gros rochers encadrant la plage qui sont à l’origine de son nom.
La crique est belle mais ce qui rend le site exceptionnel, c’est la colonie de manchots africains, près de 3000 individus, qui y ont élu domicile, dans cette zone faisant partie du parc national de Table Mountain.

Boulders Beach est aménagée pour permettre l’observation des manchots sans les déranger, et entre février et août, durant la période de reproduction, vous pourrez voir les parents se relayer à tour de rôle pour couver leurs œufs. Privilégiez la visite à marée basse pour les meilleures conditions d’observation.

📍 La plage de Balos, en Crète

Un site incontournable de votre voyage en Crète, au bout de la presqu’île de Gramvoussa.
Balos Beach, est située sur le lagon de Balos, des eaux calmes, peu profondes et transparentes offrant toute une palette de turquoise !

En traversant le banc de sable, vous rejoindrez en face l’île de Tigani, pour une marche vers le Cap Tigani et son point de vue sur le superbe lagon.

Accéder à Balos Beach se mérite : soit par une piste de plusieurs kilomètres soit par la mer. Le lieu est très prisé, alors pour le découvrir dans les meilleures conditions, privilégiez le hors saison ou venez tôt ou après 16H et le départ des bateaux qui desservent le site.
Et amenez masque et tuba pour profiter du spectacle des poissons dans ses eaux claires …

📍 Anse Source d’Argent, sur l’île de La Digue aux Seychelles

L’Anse Source d’Argent est un grand classique dans les classements de plage, mais son paysage de carte postale idyllique le justifie amplement : un lagon aux eaux limpides et peu profondes, de la farine en guise de sable, de grands blocs de granit aux formes douces, le vert soutenu des cocotiers et de la végétation luxuriante.

La Digue, une île des Seychelles qui vous charmera par le calme qui s’en dégage, hors du temps…

📍 La plage Manuel Antonio au Costa Rica

La plage Manuel Antonio est l’une des plus belles plages du Costa Rica, nichée au sein du spectaculaire parc national Manuel Antonio, sur l’océan Pacifique. Un littoral tropical abritant une magnifique plage de sable fin bordée par la forêt tropicale sauvage.

Cette végétation dense abrite une multitude d’espèces endémiques de faune et flore : singes, écureuils, oiseaux, iguanes, crabes, tortues ou pélicans, une véritable richesse naturelle à découvrir en empruntant les sentiers du parc. Pura vida !

📍 Les plages de Koh Rong Sanloem, au Cambodge

Toute proche de sa grande sœur Koh Rong, Koh Rong Sanloem vous réserve le calme d’une petite île isolée, avec de magnifiques plages sur le golfe de Thaïlande comme Saracen Bay ou Lazy beach.

Un petit coin de paradis paisible, parfait pour alterner farniente et snorkeling ou sortie plongée pour observer les fonds. Avec la possibilité d’aller découvrir la forêt tropicale dense qui recouvre l’île et abrite de petits singes.

Ou faire une sortie de nuit pour aller nager au milieu du plancton bioluminescent, une expérience insolite et rare où vous pourrez vous émerveiller de ce phénomène naturel, quand le plancton éclaire l’eau, comme une multitude de lucioles !

📍 La plage de Jökulsárlón, en Islande

Une plage toute particulière pour finir, dans la catégorie des plages non tropicales : celle de la lagune glaciaire de Jökulsárlón, à proximité du plus grand glacier européen, le Vatnajökull.

Son sable est volcanique et noir, et les icebergs à proximité sont à l’origine de milliers de petits morceaux de glace qui viennent se poser sur le sable. Un contraste saisissant de pureté et de minéralité, qui fait qu’on la surnomme la plage de diamants, par les scintillements produits sous les rayons du soleil !

Laquelle de ces plages rêveriez-vous de découvrir ?

© 📸 Duncan Mcnab / unsplash

Découvrez nos programmes

Moment de sérénité dans la citadelle de Jaisalmer, Rajasthan




Souvenir d’un moment de sérénité en Inde du Nord, dans la citadelle dorée de Jaisalmer… C’est ce que nous raconte Nolwenn, responsable agence, après son voyage à la découverte du Rajasthan


En voyage de repérage au Rajasthan

Nous étions partis en voyage professionnel de repérage sur le Rajasthan, pour visiter les hôtels que nous envisagions de proposer à nos clients et tester nos prestations sur place pour coller au mieux aux attentes de nos voyageurs.

Après une arrivée à Delhi, nous avons rejoint la ville de Jaisalmer et son célèbre fort. C’était notre première étape au Rajasthan, et ça a été un véritable coup de cœur pour moi !

La Cité dorée, l’autre nom de Jaisalmer

Ce lieu est à part, Jaisalmer est une ville fortifiée entourée de remparts longs de 5 kilomètres, le fort a été construit au XIIe siècle sur une colline, lui permettant ainsi de dominer tous les environs. C’est une ville dans la ville, car après sa construction, Jaisalmer s’est ensuite étendue au-delà, avec la ville basse au pied de la forteresse. Et tout autour, c’est le désert du Thar

Nous avons visité le fort un matin et j’ai pris toute la mesure du surnom de Jaisalmer : la cité dorée. Sous le soleil, la pierre de grès jaune prend une couleur ocre-dorée magnifique, la lumière est très belle, sous le ciel bleu. On croise des Indiennes drapées dans leurs saris, c’est une débauche de couleurs qui m’a marquée, c’est tellement beau à voir !

Découverte du fort, ses ruelles et ses havelis

Après être passés par l’une des portes d’accès dans l’enceinte du fort, on a marché dans les petites ruelles et commencé à monter.

La plupart des Jaisalmeris habitent dans la ville basse, mais un quart d’entre eux continuent de vivre à l’intérieur du fort. C’est un point commun avec la cité de Carcassonne, toutes les deux comptent parmi les rares villes fortifiées dans le monde qui continuent à être habitées.

Le fort abrite le palais royal Raj Mahal, des temples jaïns et hindous et de nombreux petits commerces. Mais aussi des havelis, ces maisons de maître traditionnelles ou petits palais, dont certains ont été restaurés et sont devenus des hôtels de charme.
C’était justement notre programme ce matin-là, découvrir certains de ces havelis, et nous avons rejoint ce petit hôtel de seulement 8 chambres.

Sous le charme d’un haveli transformé en hôtel

La visite de l’établissement démarre, et je tombe tout de suite sous le charme de cette demeure historique.

Construite dans des tours du mur d’enceinte du fort, il y a plusieurs escaliers, des effets de niveaux, on doit emprunter quelques marches pour accéder aux chambres, toutes différentes, avec une décoration chaleureuse et raffinée, du mobilier ancien, des colonnes, de belles portes sculptées, de grands tapis et tentures colorés
On se sent bien, dans un cocon…

Contemplation et sérénité depuis la terrasse

Mais ce qui me frappe surtout, c’est la vue ! Des petites alcôves, des balcons et plusieurs terrasses donnent accès à une vue spectaculaire, sur le fort et ses remparts, sur la ville en contrebas, et sur le désert du Thar, qui entoure Jaisalmer.

J’arrive sur une de ces terrasses, un client de l’hôtel était là en train de prendre son petit déjeuner, absorbé dans la contemplation de ce panorama. Et je me suis dit « mon Dieu, quelle chance il a ! ».

C’était un moment magique, suspendu, de pure sérénité … A contempler la vue, la beauté du fort et les couleurs dorées … Et à réaliser la chance que j’avais d’être là …

Un véritable coup de coeur pour Jaisalmer

Je rêve de pouvoir retourner à Jaisalmer pour y séjourner quelques jours, car ça a été une étape à part dans ce voyage.
J’ai aimé les couleurs du Rajasthan, les fresques sur les murs, cette architecture incroyable avec de véritables dentelles de pierre, la gentillesse de la population, les scènes pittoresques comme ces vaches qui déambulent dans les rues, jusqu’à entrer parfois dans les commerces !

On se trouve transporté dans le temps à l’intérieur de la citadelle. C’est un dépaysement total et en même temps, je m’y suis immédiatement sentie bien. J’ai adoré tout ça !

C’est simple, avec la découverte du sublime Taj Mahal, Jaisalmer est l’autre souvenir fort que je garde de ce voyage en Inde du Nord

📌 Mon conseil spécial Jaisalmer

Jaisalmer n’est pas toujours proposé dans les circuits sur le Rajasthan, je ne peux que recommander chaudement de prévoir d’y passer (nos circuits Terres Lointaines intègrent cette étape).

Après avoir déambulé dans la citadelle, rejoignez le lac Gadi Sagar, un réservoir d’eau situé au sud des remparts du fort. L’accès se fait par le beau porche Tillon Ki Pool, le lieu a beaucoup de charme, avec des petits temples et sanctuaires posés tout autour sur la rive.

© 📸 Nolwenn Vanthournout

Découvrez nos programmes au Rajasthan

L’été indien au Canada : tout ce qu’il faut savoir pour préparer votre voyage




Et si vous partiez faire l’expérience de l’été indien au Canada ?

Cette parenthèse éphémère ne dure que quelques semaines en septembre/octobre, mais c’est une période privilégiée pour venir découvrir le Canada, quand l’automne s’annonce en venant offrir son grand spectacle, transformant les forêts qui se parent de couleurs flamboyantes.

Ça n’est pas pour rien qu’on appelle cette période la saison des couleurs… tout un programme !


📌 A quoi correspond la saison des couleurs ?

C’est dans cette période que les feuillus passent du vert à une série de nuances : jaune, doré, orangé, rouge ou vermillon avant de perdre leurs feuilles d’ici début novembre. Alors que les conifères, eux, restent verts toute l’année. Donc plus vous serez dans des forêts composées de feuillus (notamment les érables qui prennent des couleurs chaudes rouges-orangées), plus les couleurs de l’été indien seront éclatantes !

📌 Quand observer les couleurs ?

Durant quelques semaines entre mi-septembre et fin octobre.
C’est bien sûr Dame Nature qui donne le coup d’envoi de cette transition entre les 2 saisons, et qui rythme son déploiement à travers les régions mais les couleurs sont généralement plus intenses sur la première quinzaine d’octobre

📌 Quelles régions privilégier pour les plus belles observations ?

C’est dans l’est du Canada que la flambée des couleurs est la plus remarquable, dans la province du Québec, et tout particulièrement dans les parcs nationaux de ces régions :
parc du Mont Orford dans les Cantons de l’Est
parc du Mont Tremblant dans les Laurentides
parc de la Mauricie, avec 2 points de vue magnifiques sur la route Promenade, le belvédère du Passage et le belvédère de l’île-aux-Pins
parc de la Jacques-Cartier près de Québec
parc des Hautes-Gorges-de-la-Rivière-Malbaie dans la région de Charlevoix

Pour un petit aperçu de la saison des couleurs en ville, direction Montréal et le parc du Mont-Royal, où vous pourrez profiter de la vue offerte depuis le belvédère Kondiaronk

📌 Quelles activités idéales pendant la saison des couleurs ?

Les activités de plein air sont parfaites sur cette période, car les paysages autour de vous seront encore plus spectaculaires et vous serez aux premières loges pour contempler la transformation magique de la nature :
– Faire une sortie bateau sur un lac,
– Parcourir les sentiers à vélo,
Randonner en forêt
– Et pourquoi pas faire un survol en hydravion, pour une vue spectaculaire sur les couleurs vives des forêts !

Et puis pour les amateurs de photo, cette période est idéale, avec une palette chromatique vraiment superbe

Si l’expérience de la saison des couleurs vous tente, bonne nouvelle, il est encore temps de programmer votre voyage pour la rentrée, en circuit en petit groupe ou encore en autotour individuel.

© 📸 Cantons de l’Est – Jean-François Frenette / Tourisme Québec

Découvrez nos programmes au Canada

Assister au ManhattanHenge à New York !




Saviez-vous que ce 12 juillet est un jour très particulier à New York ?
C’est le Manhattanhenge !


Ce soir-là, le soleil vient se coucher précisément dans l’alignement avec les rues orientées Est-Ouest de Manhattan. Cet événement se produit quand le soleil se couche à 29° Ouest, ce qui a lieu 2 fois par an, aux alentours du 28 mai et du 12 juillet.

On peut alors suivre la lente descente de l’astre éclaireur, qui vient finir sa course encadré par les lignes de gratte-ciels de Big Apple.


Un spectacle naturel qui attire New-Yorkais et touristes

Le Manhattanhenge est attendu par les New-yorkais et les touristes, qui se pressent dans les rues pour observer ce singulier spectacle et capturer l’instant avec leurs appareils photos.

Les emplacements offrant la meilleure visibilité sont sur la 14e, 23e, 34e, 42e et 57e rue.

Un phénomène qui fait référence à Stonehenge

Le phénomène fait référence à Stonehenge, en Grande-Bretagne, le site préhistorique rassemblant un ensemble de mégalithes. Ces énormes pierres forment un monument dont l’orientation a été pensée en vue de rituels liés au soleil, pour y célébrer le solstice d’été et d’hiver.

A New York, ce sont les buildings modernes qui remplacent les pierres monumentales de Stonehenge !

D’autres villes à travers le monde ont leur propre Manhattanhenge

D’autres villes connaissent un événement équivalent au Manhattanhenge : Chicagohenge, Torontohenge, Montrealhenge.

Et plus près de nous, le Strasbourghenge, lorsque le soleil levant s’aligne avec la flèche de la cathédrale de Strasbourg !


Il y a quelque chose de magique à observer ce genre de moment, vous ne trouvez pas ?

© 📸 DeShaun Craddock / Flickr

Découvrez nos programmes sur New-York

L’Ouzbékistan vous fait rêver ? Offre spéciale jusqu’au 03/09/2022




L’Ouzbékistan vous fait rêver ? Alors lisez bien cet article, une offre vous attend …


Découvrir les splendeurs de l’Ouzbékistan

Sa culture ancienne de plus de deux millénaires, ses splendeurs architecturales et ses cités légendaires vous attirent ?

Vous avez envie de découvrir les villes mythiques de Samarcande, Khiva et Boukhara, les paysages de steppes ou de montagnes d’Ouzbékistan, l’histoire très riche de ce pays nourrie de nombreuses influences, et le profond sens de l’hospitalité de ses habitants ?


Profitez de notre offre exceptionnelle sur les voyages en petit groupe en Ouzbékistan

Nous vous proposons aujourd’hui 3 circuits en petits groupes en Ouzbékistan et vous avons réservé une offre spéciale sur ces 3 voyages :

bénéficiez d’une réduction exceptionnelle de 6%
pour toute réservation faite entre le 3 juillet et le 3 septembre 2022,
à valoir sur tous les départs de l’année 2023 !

Tout vous ravira au cours de ce voyage, c’est l’une de nos destinations phares, recueillant d’excellents retours de nos voyageurs

Nos petits groupes sont limités à 12 participants maximum, et la destination est prisée, alors n’hésitez pas à nous contacter, réservez sans tarder votre voyage et empruntez la route de la Soie !


Découvrez plus bas nos 3 circuits en petit groupe bénéficiant de l’offre (pour toute réservation faite entre le 03/07/2022 et le 03/09/2022)

© 📸 Uzbekistan.Travel national PR center

Découvrez nos 3 circuits en petit groupe en Ouzbékistan

Destination la magie de l’Ouzbékistan…




Destination la magie de l’Ouzbékistan, avec notre cliente Anne-Marie revenue fin mai de son voyage en petit groupe dans ce pays aux cités légendaires. Elle nous raconte ses souvenirs, tombée sous le charme des villes de Khiva et Boukhara


Le choix d’un circuit en Ouzbékistan en petit groupe

Après un premier voyage en autotour dans les Pouilles avec Terres Lointaines, nous avions choisi de partir en Ouzbékistan, avec la formule circuit en petit groupe qui nous convenait plus pour cette destination.
Samarcande, la Route de la Soie, … ce pays véhicule tout un imaginaire évocateur, dont je rêvais depuis longtemps…


Sous le charme de Khiva et ses remparts

Mon premier coup de cœur va à Khiva, c’était la première ville de notre circuit et l’effet de dépaysement et de surprise a été total en arrivant dans cette ville fortifiée abritant des constructions magnifiques.

Entre autres sites visités, nous avons pu voir la citadelle Kounya-Ark, le minaret Kalta Minor, et puis juste à côté l’ancienne médersa (ou madrassa) Mohammed Amin Khan, aujourd’hui transformée en hôtel de luxe, un bâtiment remarquable classé au patrimoine mondial de l’Unesco, une ancienne école coranique qui, à sa construction, était la plus grande d’Asie centrale. Un vrai choc de découvrir ce monument, et ses riches décorations de mosaïques bleues. Puis la mosquée Djouma et sa forêt de piliers de bois sculptés.
Il règne une atmosphère étonnante et c’est un émerveillement de contempler la beauté de tous ces monuments…

J’ai aimé Khiva car c’est une toute petite ville, préservée, à l’intérieur des remparts, et on peut facilement se promener à pied dans la vieille ville où nous logions.
D’ailleurs j’ai apprécié pouvoir m’y promener en fin de journée, déambuler dans les ruelles, sur les remparts, se laisser imprégner de la douce atmosphère, en toute sérénité, aucune insécurité ressentie mais au contraire, beaucoup d’échanges de sourires quand on croisait les habitants.

Nous n’étions pas les seuls touristes, beaucoup de locaux visitent le pays…

Ce qui m’a surpris pendant ce voyage, c’est qu’il y avait peu de touristes étrangers et que nous sommes souvent tombés sur des groupes de touristes locaux. Notre guide nous a expliqué que le gouvernement favorisait le tourisme de sa population, on a ainsi pu croiser des groupes de femmes en visites, des groupes d’enfants en voyages scolaires, c’était très plaisant.

Ce jour-là justement, on a croisé un groupe de femmes ouzbèkes qui visitaient Khiva. Elles sont venues à notre rencontre, très souriantes, nous demandant si on voulait bien faire des photos avec elles. C’était un joli moment d’échange qui m’a touchée, et ça a été très agréable de faire leur rencontre, toute en gentillesse et spontanéité.

L’atmosphère authentique de Boukhara et sa vieille ville

Mon deuxième coup de cœur va à Boukhara, une ville plus grande que Khiva, avec également une vieille ville et de nombreux monuments, mosquées, madrassas, et la possibilité de flâner et revenir le soir sur les sites visités. J’ai apprécié l’atmosphère authentique, paisible. On se croirait presque au temps des caravanes, il y a encore ces énormes coupoles où se tenaient les échanges de marchandises, et où des commerçants sont aujourd’hui installés.

Soirée découverte des traditions locales, entre préparation du plov et broderies ouzbèkes

Et puis on a eu l’occasion ce soir-là de faire une expérience originale, un cours de cuisine chez une famille boukhariote, où le maître de maison, un Ouzbek très jovial d’une soixantaine d’années, nous a appris à préparer le « plov ». C’est le plat traditionnel à base de bœuf, oignons, carottes jaunes, beaucoup d’épices et puis du riz, le tout cuit à l’étouffé dans une énorme marmite, au feu de bois.

Accueillis dans cette grande maison, notre hôte nous a expliqué qu’ils étaient une famille de brodeurs depuis plusieurs générations et pendant que le plov mijotait, il nous a expliqué son artisanat et nous en a fait découvrir toutes les richesses, en nous montrant les broderies décoratives réalisées de façon traditionnelle dans son atelier, des nappes, des tentures, toute une variété !

Puis nous sommes passés dans la magnifique salle à manger décorée de broderies, et nous avons dégusté le plov. Une soirée vraiment conviviale grâce à notre hôte qui parlait bien français, et on s’est régalés !

Et tout au long de notre voyage, l’hospitalité ouzbèke

A Samarcande, on a d’ailleurs été surpris de voir que beaucoup d’étudiants là-bas étudient le français ; beaucoup de commerçants le parlent même un peu. Une étudiante d’une vingtaine d’années est venue à nous, ravie de pouvoir parler avec nous, nous expliquer ses études, ses projets, elle nous a même invités à venir prendre le thé chez elle.
Encore un exemple de l’ouverture et l’hospitalité ouzbèke !

L’Ouzbékistan, entre émerveillement et surprises

C’est un voyage dont nous sommes rentrés enchantés : je suis allée en Ouzbékistan pour la beauté de ses monuments, et sur ce point, c’est un pays impressionnant et spectaculaire, qui offre un dépaysement complet par son architecture, la richesse ornementale et la profusion de décorations en céramiques.
Mais je ne savais pas à quoi m’attendre au niveau de l’état d’esprit de sa population, et ça a été une belle surprise : j’ai été touchée par l’accueil de ses habitants, chaleureux, curieux de nous rencontrer, d’échanger avec nous. Ce fut une magnifique découverte et de très bons moments dont nous garderons un magnifique souvenir !

© 📸 Anne-Marie Fourquet 

Découvrez nos programmes en Ouzbékistan

La Grèce continentale, un voyage dans le temps




Et si un voyage vous permettait de remonter le temps ? C’est un peu ce qu’a vécu notre cliente Marie tout juste rentrée d’un voyage en petit groupe en Grèce continentale, à la rencontre des civilisations antiques… et de ses souvenirs d’étudiants

Découvrir la Grèce antique, mon rêve depuis toujours !

Ce voyage en Grèce, j’en rêvais depuis si longtemps ! J’avais étudié le grec jusqu’à la fac et, au-delà de la langue, notre prof nous racontait la Grèce antique, la mythologie, ses voyages et tout ça m’avait passionnée ! Je rêvais d’Épidaure, de Delphes, d’Olympie et j’imaginais la vie des Grecs, à l’heure de gloire de ces sites.

Alors quand j’ai vu passer cette newsletter de Terres Lointaines proposant un circuit en Grèce continentale à la découverte des grands sites classés au patrimoine de l’UNESCO, je n’ai pas hésité ! J’en ai parlé à un couple d’amis et nous voilà tous inscrits.


Circuit en petit groupe + guide de qualité : des conditions de voyage idéales

Ce voyage, nous l’avons fait en tout petit groupe, 8 participants seulement. Nous avons vu des cars qui, eux, déversaient 50 personnes sur un site… nous, ça n’avait rien à voir !

On s’est tous bien entendus, ces conditions étaient idéales pour découvrir la destination et profiter des échanges très riches que nous avons eu avec notre guide Dora, c’était génial ! Une guide exceptionnelle, avec une masse de connaissances, des petites histoires dans la grande histoire, et quantités d’anecdotes qu’elle nous a partagées tout au long du circuit.

Une émotion forte en découvrant le théâtre d’Epidaure

Pendant ce voyage, plusieurs moments m’ont touchée. Tout d’abord à Epidaure, car pour accéder à ce site, il faut emprunter un sentier parmi les arbres, on monte progressivement mais on ne voit rien, que la végétation, ce qui est différent par rapport à des sites comme Delphes ou Olympie qu’on découvre de loin. Alors qu’à Epidaure, lorsqu’on arrive au bout de cette marche, le théâtre apparaît tout à coup devant nous, dans un écrin de nature superbe.

Ça a été une émotion forte pour moi, le site est très beau et je n’ai pas pu m’empêcher d’imaginer cette scène de théâtre animée, vivante : on y a joué Sophocle, Eschyle, Euripide et les Grecs étaient assis là pour assister à ces représentations, il y a 2 500 ans …

A Delphes, le mystère de la Pythie

L’autre moment fort, c’était à Delphes : le site est magnifique avec le mont Parnasse et le temple d’Apollon qui abritait la Pythie, cette femme qui délivrait les oracles et qu’on venait écouter de tout le pays.

Arrivée là, toutes les histoires qu’on m’avait contées sur elle sont revenues, nourries par notre guide qui a su rendre vie à ce lieu… On pense aux grands noms qui l’avaient consultée : Œdipe ou encore Thémistocle et l’oracle du « mur de bois ». Nous découvrons l’histoire cachée derrière la figure de la Pythie : il s’agissait en fait de femmes qu’on enfermait dans une salle souterraine. Des gaz se dégageaient sous terre, peut être à l’origine des transes de la Pythie, qui s’exprimait par des bruits, grognements, alors interprétés par les prêtres de Delphes qui transmettaient les prédictions aux pèlerins venus consulter l’Oracle. Les femmes sélectionnées se succédaient et demeuraient isolées, on ne voyait jamais la Pythie…

Un programme riche, jusqu’au site des Météores

Notre guide a su faire vivre les lieux qu’on visitait, en nous expliquant les pratiques religieuses et en les dissociant de la mythologie grecque et ses héros ; en nous racontant l’histoire des hommes et femmes de cette époque, et c’est quelque chose qui me touche beaucoup.
Le programme était dense et riche, nous passions par les musées avant de voir les sites pour avoir la meilleure compréhension des lieux visités.

Nous sommes allés jusqu’aux Météores : une découverte totale, un paysage vraiment unique, c’était extraordinaire de voir ces pics et ces monastères perchés là-haut. Mais quelle idée d’aller construire des bâtiments aussi inaccessibles !

Tout au long de notre itinéraire, nous avons été enchantés par les paysages, voir les champs d’oliviers, la côte, les îles, tout est beau …

La prochaine fois, on part où ?!

La Grèce, c’était un rêve de voyage, et ça a été un voyage de rêve
J’ai été comblée, j’ai eu beaucoup d’émotion à réaliser ce rêve que j’avais depuis des dizaines d’années. Nous avions tous une larme à l’œil en disant au revoir à notre guide Dora et en se quittant. Tellement qu’on s’est d’ailleurs dit « La prochaine fois, on part où ?!

© 📸 Rubén M. I Santos / pixabay

Découvrez nos programmes en Grèce