Les Îles Lofoten, terrain de jeu fabuleux pour des expériences en pleine nature




Si vous rêvez de fraîcheur après les fortes chaleurs de ces derniers jours, et de vous retrouver en pleine nature, on vous emmène dans le Nordland, tout au nord de la Norvège, vers l’archipel des îles Lofoten, au-dessus du Cercle Polaire.

La région est d’une beauté brute : des centaines d’îles et îlots aux contours découpés, des montagnes, des fjords, mais aussi des plages de sable blanc, les décors naturels sont superbes, à vous rendre contemplatif !
Cette variété de paysages est un terrain de jeu fabuleux pour des expériences en pleine nature.


📌 Faire l’expérience du soleil de minuit

De mi-mai à fin juillet, la nature vous offre le spectacle du jour polaire dans le nord de la Norvège : ce phénomène touche les régions au-dessus du Cercle Polaire, le soleil ne se couche pas durant plusieurs semaines.

Une expérience vraiment surprenante, qu’on vous recommande de vivre, d’autant que durant cette période, beaucoup de lieux touristiques et d’activités sont ouverts pendant la nuit. Si l’envie vous prend de faire une randonnée tard le soir ou du kayak à 2H du matin, vous le ferez sous la lumière dorée du soleil de minuit !


📌 Randonner dans les Lofoten

La région est un véritable paradis pour les randonneurs qui rêvent de vues sublimes ou ceux qui ont des envies de treks, en abordant les sommets de l’archipel.
De la petite balade à la randonnée de niveau facile, comme à Væroy ou Kvalvika, au niveau difficile et plus technique comme à Svolvær, chacun pourra apprécier la beauté des paysages de l’archipel : vues spectaculaires au rendez-vous !

Si la flemme de marcher vous prend, l’option vélo peut être une bonne idée pour sillonner une île et s’immerger dans les paysages, à votre rythme. L’occasion de prendre plus facilement les chemins de traverse, à la rencontre de petits villages en pleine nature…

📌 Vous baigner sur les plages sauvages d’Haukland et Uttakleiv

Les superbes plages sauvages d’Haukland et Uttakleiv vous attendent près de Leknes : sable blanc, eaux turquoises, encadrée de prés et de montagnes d’un vert profond, des moutons viendront peut être même vous saluer.

Une petite randonnée vous permettra d’avoir un beau point de vue sur la baie depuis les hauteurs. Pause parfaite après cette balade, avec baignade (très) rafraîchissante à la clé !

📌 Embarquer pour une croisière avec l’Express Côtier de Hurtigruten

Embarquez pour une croisière le long des fjords et ports de la côte avec l’Express Côtier de Hurtigruten : cette compagnie est une véritable institution, elle relie quotidiennement, depuis 1893, 34 ports de la côte norvégienne, du nord au sud du pays, en passant par les Lofoten.

L’occasion, pour quelques heures (ou pour une croisière de plusieurs jours), de se laisser porter pendant une navigation qui mélange voyageurs, locaux et écoliers norvégiens.

📌 Découvrir l’atmosphère de charmants villages de pêcheurs

Découvrir de jolis villages de pêcheurs comme Å, réputé pour ses vieilles maisons rouges ou encore Henningsvær, village implanté sur plusieurs îlots reliés entre eux par des ponts, d’où son surnom de Venise des Lofoten.

📌 Faire une excursion en kayak de mer depuis Eggum

Embarquer dans un kayak, une autre façon d’aller à la rencontre de la région, ses reliefs, ses côtes et ses fjords, pour une découverte en toute tranquillité. A programmer, pourquoi pas, cet été durant les nuits blanches, sous le soleil de minuit ?

📌 Observer les baleines à partir d’Andenes

Depuis les Lofoten, rejoignez le village d’Andenes, tout au nord, où se trouve le musée de la baleine. Après une visite guidée qui vous apprendra tout sur les cétacés et la faune marine, partez en « safari baleine » à bord d’un zodiac : la côte des Vesterålen est l’endroit idéal pour l’observation des cachalots, mais aussi des orques, baleines à bosse et dauphins. Grand moment assuré !

© 📸 Eirik Skarstein / unsplash

Découvrez nos programmes en Norvège

Happy Holi ! Célébrer la fête des couleurs en Inde




Direction l’Inde et la fête de Holi : populaire, pittoresque, chaotique, joyeuse, la fête des Couleurs s’empare des rues et des gens !


Ambiance euphorique et batailles de poudres de couleurs !

Holi a lieu à la pleine lune du mois indien de Phalguna, fin février-mars, durant 2 jours.

L’ambiance est alors euphorique, on se jette des poudres de pigments aux couleurs éclatantes, appelées gulal, on s’asperge d’eau colorée, on applique les poudres sur les visages des passants qu’on croise : rouge, bleu, vert, jaune, rose, c’est à qui sera le plus bariolé !

Des couleurs vives qui ont une signification : l’orange pour l’optimisme, le vert pour l’harmonie, le rouge pour l’amour et la joie, le bleu pour la vitalité…

Avec les « Happy Holi ! », vous entendrez peut-être aussi cette phrase d’excuse en hindi « bura na mano, Holî hai », qu’on traduira par « ne soyez pas fâché, c’est la
Holi ».

Holi Festival, une célébration riche de significations

Le Holi Festival est une célébration annuelle très importante, surtout dans le nord du pays, et très ancrée dans la vie des Indiens qui y participent en nombre. Et pour cause, Holi consacre chez les hindous le changement de saison, l’arrivée du printemps et le retour de la fertilité. Mais aussi la victoire du bien sur le mal, et elle marque également le début de la nouvelle année hindoue.

Enfin, Holi possède une forte dimension religieuse, associée à une légende autour de Krishna. Autant de raisons de faire la fête !

Des festivités uniques, qui rassemblent tout le monde

Holi rassemble tout le monde, petits et grands, hommes et femmes, il n’y a plus de notion d’origine, de caste ou de niveau social. La population est libre de se mélanger et s’amuser, danser dans les rues, et tout le monde se trouve à égalité devant les projections de pigments colorés !

Des célébrations religieuses majeures à travers le pays… et au delà

Les célébrations religieuses associées sont particulièrement marquées dans la ville sacrée de Mathura et à Vrindavan, où les pèlerins hindous se pressent et forment des processions jusqu’aux temples.

Les villes de Pushkar ou Jaipur sont aussi réputées pour fêter Holi, d’une façon un peu plus accessible aux voyageurs. Car y participer ne s’improvise pas : il ne faut pas avoir peur de la foule, de l’agitation des rues … et ne pas tenir aux vêtements et chaussures portés ce jour-là !

Holi, une fête intense et colorée, l’une des plus anciennes de l’hindouisme, qui se célèbre même au-delà des frontières de l’Inde, dans les pays où la communauté hindouiste est fortement implantée comme au Sri Lanka, au Népal ou même au Royaume-Uni.


© 📸 Curioso Photography/adobe stock.

Découvrez nos programmes en Inde

Cet été, quelle sera la couleur de vos vacances ?




Cet été, quelle sera la couleur de vos vacances ?
Savez-vous que les couleurs influencent notre humeur et notre énergie ? Elles auraient un effet sur notre corps et notre esprit : pouvoir énergisant, apaisant, stimulant ou détendant. Alors découvrez notre palette de destinations … et leurs vertus !


🟦 Pour voir la vie en bleu, direction la Polynésie, la Grèce ou le Mexique !

Le bleu est la couleur symbole de la relaxation, elle participerait à réduire la pression artérielle, le pouls, le rythme cardiaque, elle est donc tout indiquée pour se détendre ! Qui ne le serait pas au bord de l’océan et sous les ciels azurs de ces destinations …


🟨 Pour voir la vie en jaune, direction la Tanzanie, la Namibie ou l’Afrique du Sud

Couleur solaire, le jaune nous apporte de l’énergie, de l’enthousiasme et de la joie. Du jaune au doré, il n’y a qu’un pas, que nous franchissons allègrement ! Et qu’on retrouvera dans les sables des déserts ou les couleurs de la savane en été …

🟩 Pour voir la vie en vert, direction les pays du nord, Ecosse ou Norvège ou un peu plus loin, vers les rizières du Vietnam

Le vert apporte une sensation de calme et d’apaisement en jouant sur le rééquilibrage de notre système nerveux. Alors si vous avez des envies de sérénité, quoi de mieux que ces destinations à la végétation éclatante pour une immersion dans les verts de la nature !

© 📸 Mark Fitz, Tahiti Tourisme

Découvrez nos programmes en fonction de votre couleur

Récit d’une journée pleine de surprises en Namibie…




Splendide Namibie ! Difficile pour notre client Bernard d’isoler un seul souvenir du voyage réalisé en novembre dernier avec son épouse Patricia, tellement ce circuit leur a offert de beautés naturelles … et de surprises !


Partir avec Terres Lointaines en tout petit groupe, des conditions idéales !

La première surprise, c’est que nous avions choisi la formule voyage en petit groupe, de 8 participants maximum, pour découvrir le pays dans les meilleures conditions. Mais nous n’étions finalement que 2, mon épouse et moi, accompagnés de notre chauffeur-guide, des conditions génialissimes pour ce voyage privé !


Un circuit optimal du nord au sud de la Namibie, dans l’immensité des paysages

Notre circuit, démarré aux chutes Victoria, nous a permis de parcourir toute la bande de Caprivi en descendant jusqu’à la réserve d’Etosha, avant de rejoindre la région du désert du Namib. Un déroulé qui nous a permis une progression climatique très marquée et intéressante, de la zone tropicale humide au désertique pur, en zone chaude et sèche.

Ce voyage nous a transporté, la beauté et l’immensité des paysages nous a marqués. On a retrouvé la notion de l’horizon, qu’on connaît en mer mais qu’on trouve rarement dans les terres. C’est un sentiment particulier de pouvoir contempler un paysage à 360° à perte de vue, sur des dizaines de kilomètres.

Et puis le tourisme est limité en Namibie, on circule la plupart du temps sur des pistes et on peut faire des centaines de kilomètres sans croiser d’autre véhicule. En revanche on a eu le bonheur de voir énormément de faune avec une grande diversité, et beaucoup de jeunes, éléphanteaux, petits phacochères, lionceaux et petites antilopes, on aurait presque eu envie de sortir du 4×4 pour les câliner ! En particulier sur la bande de Caprivi, des animaux partout et une grande proximité avec eux, sur les pistes, dans les lodges, sur la rivière Kovango.

” Mais qu’est ce qu’on fait là ?! “

Le souvenir de voyage que je trouve amusant de partager est celui d’une étape au 2/3 de notre circuit, avant d’atteindre le désert du Namib. Parce que nous sommes passés de « Mais qu’est-ce qu’on fait là ? » à « Qu’est-ce qu’on aurait regretté de passer à côté de ces expériences ! »

Nous avions quitté la station balnéaire de Swakopmund, petite ville de l’ex-empire colonial germanique avec beaucoup de cachet, pour rejoindre notre hôtel situé à mi-chemin avant Walvis Bay.
On s’est alors retrouvé à traverser un no man’s land total pendant des kilomètres, juste une route qui borde l’océan Atlantique déchaîné, avec un vent de chien ! Au premier abord, un cadre inhospitalier pas très engageant.

Arrivés à l’hôtel, on a le plaisir de trouver un très bel établissement avec de grandes baies vitrées sur l’océan. Mais l’environnement est tout de même curieux, on est au milieu de nulle part, on devine au large des cargos, des plateformes pétrolières, et puis ce vent du diable et ce froid, bref, pas exactement la station balnéaire idéale !

On n’était pas très enjoués à l’idée de notre journée du lendemain avec 2 excursions dans cette région. On allait vite changer d’avis … !

Dauphins, pélicans, otaries et flamants roses à Walvis Bay

Le lendemain matin, notre chauffeur-guide nous a emmené au port de Walvis Bay et nous avons pris le bateau pour une excursion d’observation de la faune marine. Un banc de dauphins a fait la course avec le bateau, des pélicans passaient en rase-motte et se posaient sur le bateau pour prendre des petits bouts de poissons donnés par le pilote, des otaries sont même montées à bord en sautant sur la plage arrière du bateau !
Entre la navigation et l’observation de la faune sur la plage, il n’y a pas eu de temps mort et on a croisé des centaines d’otaries, des colonies de flamants roses, des cormorans !

Qui l’aurait cru, je crois que je n’ai jamais eu aussi froid de ma vie (lié au courant de Benguela qui impacte la côte), ça a duré 3 heures, et pourtant on n’a pas vu le temps passer ! On a beaucoup apprécié aussi le pique-nique royal organisé avec dégustation d’huîtres locales et champagne, un très bon moment pendant cette navigation.

Mini Paris Dakar dans les dunes de Sandwich Harbour

Puis retour au port, pour poursuivre l’après-midi avec notre seconde excursion, une balade dans les dunes de Sandwich Harbour, au nord du désert du Namib.

Nous avons rejoint notre véhicule, un gros 4×4 confortable et surpuissant, on allait vite comprendre pourquoi … Nous avons commencé par une longue balade littorale en roulant à plat sur la plage, une quarantaine de kilomètres dans des paysages saisissants, avec à droite l’océan et à gauche, les dunes monumentales qui se jettent dans l’Atlantique ! Depuis mon siège passager côté gauche, je ne voyais pas le ciel tellement ces dunes étaient immenses, on voyait le vent faire cascader des ruisselets de sable. Entre les bruns du sable humide, le rose du sable coloré par une algue, le beige des dunes, le bleu vert de l’océan et le bleu du ciel, le spectacle était superbe !

Puis à un moment notre chauffeur s’est arrêté, a dégonflé ses pneus et nous a annoncé « Et maintenant, mini Paris Dakar » !! Et là, c’était parti !
Il a attaqué l’ascension d’une dune et arrivé au sommet, nous dominons le paysage, avec une vue somptueuse sur l’Atlantique, les sensations sont fortes avec beaucoup de vent, vraiment impressionnant…

On a alors fait joujou dans les montagnes de dunes avec ce chauffeur d’une grande dextérité, et il en fallait pour piloter dans ce sable, descendre en piqué puis s’attaquer à ces dunes de plus de 200m de hauteur. D’où la voiture puissante, qui faisait des pointes à 100km/h pour attaquer les remontées ! Un vrai manège de fêtes foraines, un vrai régal !

Une excursion de 3H menée de main de maître par notre chauffeur ultra expérimenté, on se demande encore comment il parvenait à se repérer dans ce désert
Puis il s’est arrêté entre 2 dunes, a sorti sa petite table de camping sur laquelle il a posé le drapeau de la Namibie, et une série de plats locaux en guise de goûter, accompagné à nouveau de champagne !

Une belle façon de clore cette expérience forte et cette journée qui restera un grand moment de notre voyage, tellement on a été enchantés !

Une journée extraordinaire en Namibie, pleine de surprises !

En conclusion, cette étape qu’on ne sentait pas trop s’est révélée être très excitante et pleine de dépaysement, on a vraiment bien fait de faire confiance à Michael, notre conseiller voyage, qui nous avait chaudement recommandé ces excursions.
Le bonheur de se laisser surprendre durant un voyage ! Et celui de goûter à l’accueil naturellement bienveillant et chaleureux de tous ceux qui nous ont accueillis et accompagnés !
.


📸 © Bernard Leroy

La Crète : le mix idéal nature, patrimoine et détente




Comme un avant-goût des vacances avec ce souvenir de notre conseillère voyages Stéphanie lors de son voyage en Crète, la plus grande des îles grecques.


Notre programme en Crète : nature, patrimoine et détente

On avait choisi la Crète cet été-là pour pouvoir mixer nature, patrimoine et détente, et cette destination s’y prêtait bien. On avait envie de parcourir l’île d’Est en Ouest, on aime bien bouger et découvrir alors l’idéal était de louer une voiture et de prévoir 2 points de chute pour l’hébergement, pour pouvoir rayonner autour, visiter et randonner à notre rythme.

L’île est grande, on a aimé ses paysages, souvent arides à cette saison, les champs d’oliviers, les reliefs des montagnes, les petites routes sinueuses, les villages charmants qu’on traverse et les petites chapelles qu’on croise partout. En plus, on n’est jamais bien loin de la mer et de ses eaux transparentes, si accueillantes dans la chaleur estivale. Et puis les possibilités d’activités sont variées pour découvrir l’île sous ses différentes facettes.

Un incontournable du patrimoine crétois : le palais de Knossos

Côté culture et patrimoine par exemple, nous avons visité le palais de Knossos au sud d’Héraklion, un incontournable car ce site a été occupé dès le 8e millénaire avant J-C.
L’occasion de se plonger dans la civilisation minoenne et la mythologie grecque, avec autour de nous, les célèbres colonnes rouges, de grands vases très bien conservés et des fresques…

Joli port et ambiance festive à Agios Nikolaos

Côté détente, je suis tombée sous le charme d’Agios Nikolaos, un petit port pittoresque, un vrai paysage de carte postale avec ses barques multicolores, des petites maisons aux façades blanches ou colorées. Les bars et restaurants sont assez concentrés sur le port, et le soir c’est très vivant, et fréquenté par les Crétois qui viennent y diner ou prendre un verre. Très joli cadre et ambiance festive assurée !

Notre coup de coeur : la randonnée dans les gorges de Samaria

Et puis côté nature, une des étapes que nous avons tous adorés, c’est notre journée dans les gorges de Samaria, au sud-ouest de l’île, dans le parc national des Montagnes Blanches. Elles sont réputées et impressionnantes, ce sont les plus longues gorges d’Europe, sur 16 km.

Une fois notre voiture garée, on se trouve alors à 1200m d’altitude et la descente des gorges nous attend, jusqu’au niveau de la mer ! Bonnes chaussures de marche aux pieds, on emprunte le petit sentier, le paysage autour de nous est superbe, une végétation dense, des pins et de magnifiques points de vue sur les montagnes et les gorges. Au fur et à mesure de la descente, ça devient plus aride, des rochers, cailloux, la végétation devient plus rare mais on croise pas mal de chèvres sauvages et quelques cabanons de bergers, et aussi quelques sources qui nous permettent de nous rafraichir. On atteint enfin le fond des gorges, et le lit de la rivière quasi sec à cette saison, avec quelques ponts en bois.

Au bout de 5-6H de randonnée, la récompense nous attend : nous arrivons sur une belle plage de sable gris, peu fréquentée. On en profite pour se baigner, se rafraichir et récupérer de notre marche. Heureusement, pas de chemin inverse à prévoir : un ferry fait la navette, puis un car, qui ramènent les randonneurs au village suivant pour nous épargner la remontée !

Sous le charme de l’atmosphère… et de la cuisine crétoise !

Et puis la Crète, c’est aussi une atmosphère : calme et tranquille en début d’après-midi, quand il fait le plus chaud, puis un rythme qui s’active progressivement. Et puis ces anciens qui s’installent, posés sur leur chaise devant leurs maisons, à regarder les passants, une occupation à temps plein !

Enfin, c’est aussi la cuisine … mon péché mignon ! D’ailleurs elle est associée à l’un de mes très bons souvenirs, alors qu’on était au cœur de l’île, un peu en altitude, et qu’on roulait pour atteindre notre prochaine étape.

En passant par un petit hameau, juste quelques maisons regroupées, on s’est arrêté pour profiter d’un beau point de vue. Et là, on a commencé à échanger quelques mots avec des habitants. Ils avaient une grande table posée devant leur maison, et de fil en aiguille, on a compris qu’ils pouvaient nous préparer un repas. C’était comme une table d’hôte pour les quelques touristes de passage, et le déjeuner s’est improvisé comme ça, simple, délicieux, et vraiment chaleureux, en particulier pour le moment qu’on a pu partager avec le grand père de la maison, toujours berger.
Je revois encore son visage, c’était vraiment une belle rencontre, un joli moment !

Bref, une destination authentique vraiment parfaite pour des vacances !

📌 Mon conseil spécial Crète

Si vous êtes gourmands comme moi, n’hésitez jamais à vous éloigner des rues les plus fréquentées pour trouver une taverne, ou à vous arrêter dans des petits villages, ça a été nos meilleures surprises culinaires, avec une cuisine locale simple, savoureuse et généreuse, pour quelques euros seulement : salade grecque, poisson grillé, moussaka, de quoi vous régaler !

© 📸 Frederik Holmgren / unsplash

Découvrez nos programmes en Grèce

Notre sélection d’incontournables dans les Cyclades




Préparez lunettes de soleil, chapeau, crème solaire et bouteille d’eau, direction les Cyclades !
Ce chapelet d’îles grecques est synonyme de détente et d’une certaine idée des vacances idéales. Parmi les 250 îles de l’archipel, seules 24 sont habitées.

Retrouvez notre sélection à Santorin, Paros et Mykonos !


📍 Santorin

Santorin, l’île incontournable, l’image forte associée aux Cyclades avec les bleu et blanc si caractéristiques de l’architecture locale et le bleu profond de la mer Egée. L’île a été façonnée par une éruption volcanique, créant ses reliefs et ses falaises surplombant la Caldeira, la baie formée entre les 5 îles de l’archipel.

Son histoire géologique vous réserve une variété de plages de sables, cailloux ou galets :
les sables noirs de Vlychada ou des plages de Kamari et Perissa, les falaises rouges de la Red Beach près du site archéologique d’Akrotiri, la White Beach, bordée de falaises dentelées et accessible seulement depuis la mer.

Pour une découverte de Santorin à votre rythme, faites la randonnée reliant Fira à Oia, les 2 principaux villages, une dizaine de kilomètres à parcourir en alternant ruelles et chemins de terre.
Après avoir quitté la capitale de l’île, Fira, traversez le village de Firostefani et passez par l’église orthodoxe Agios Theodori pour un très beau point de vue sur son dôme bleu et ses célèbres 3 cloches. Puis Imerovigli qui vous réserve encore des panoramas superbes, et enfin rejoignez Oia. Une marche d’environ 4H qui vous réserve de magnifiques vues sur la Caldeira.

Si vous faites cette randonnée dans l’après-midi, vous arriverez à Oia pour dîner et profiter du somptueux spectacle du coucher de soleil depuis l’une des terrasses de la ville.
Ou si vous préférez un cadre plus tranquille, choisissez le village de Pyrgos ou Faros, pour voir l’astre se coucher dans la mer.

📍 Paros

Venir à Paros, c’est choisir la douceur de vivre et les plaisirs essentiels de vacances en bord de mer.

Laissez le charme pittoresque des villages agir, à Lefkes, Prodromos, Marmara ou Marpissa : des ruelles pavées étroites, d’innombrables églises et chapelles, et toujours les couleurs tranchées des Cyclades : le blanc éclatant, le bleu profond, les tâches de couleurs de la végétation et des fleurs de bougainvilliers qui débordent des maisons. Chaque placette, chaque ruelle est une invitation à la photographie… ou au farniente !

Faites une halte à Naoussa, son petit port de pêcheurs a gardé son caractère authentique et une atmosphère vivante, particulièrement animée le soir avec ces nombreuses terrasses de bars et tavernes et ces grandes tablées festives.

Les plaisirs du balnéaire sont un véritable atout à Paros, ses nombreuses plages de sable blond et ses eaux cristallines en font d’ailleurs une destination parfaite en famille :
la grande plage de Golden Beach, les criques de Kolymbithres entourées de gros rochers, Parasporos au sud de Parikia, la crique de Kalogeros où vous pourrez utiliser l’argile des rochers pour vous faire un masque, Monastiri au nord de l’île. Si vous aimez les activités nautiques, profitez-en : windsurf, kitesurf, kayak, plongée ou snorkeling, vous aurez l’embarras du choix !

En prenant le ferry, vous pourrez rejoindre Antiparos, face à Paros : vous pourrez profiter de l’atmosphère paisible de l’île mais aussi visiter sa célèbre grotte. Plus de 400 marches plus bas, à près de 85 mètres de profondeur, vous découvrirez cette grotte riche de stalactites et stalagmites. On y trouve d’ailleurs la plus ancienne stalagmite d’Europe, estimée à 45 millions d’années !

📍 Mykonos

Mykonos, une île célèbre à travers le monde, à l’image festive et glamour à travers ses restaurants et clubs branchés et les boutiques de luxe qui lui donnent un côté « jet set ». Mais une île bien plus riche qui offre d’autres facettes à découvrir, à Chora, la ville principale ou en s’en éloignant un peu.

Le quartier d’Alefkandra, surnommé Little Venice, concentre une série de maisons anciennes construites en front de mer, avec des balcons colorés qui semblent accrochés au-dessus de l’eau. Des bâtiments qui, à l’origine, appartenaient à de riches marchands maritimes et capitaines de navires.

Un peu plus loin, les emblématiques moulins à vent de Mykonos se dressent sur les collines. Datant du 16e siècle, ils permettaient de broyer le blé et l’orge avec l’aide des vents puissants soufflant sur l’île, et d’exporter ensuite la farine.

Dans le quartier de Kastro, rejoignez l’église chrétienne orthodoxe Panagia Paraportiani, la plus ancienne des 400 églises que compte l’île. Blanchie à la chaux, elle se détache du bleu du ciel et de la mer, dans un cadre superbe, un lieu parfait pour y contempler le coucher du soleil…

Le village traditionnel d’Ano Mera est plus calme, moins fréquenté, vous y retrouverez l’atmosphère authentique des Cyclades. Le lieu est connu pour son monastère byzantin Panagia Tourliani du 16e siècle, avec un clocher à 3 cloches. A l’intérieur il est décoré de marbre, bois sculptés, fresques, lustre en cristal, et abrite des icônes, dont celle de la Vierge, protectrice de Mykonos.

© 📸 Alfie Sta / pexels

Découvrez nos programmes en Grèce